Zabou the terrible

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, novembre 30 2019

Réveillon liturgique

 

https://puteaux.typepad.com/.a/6a00d8341c339153ef01310f6bbb9f970c-320wi

 

            Ca y est, nous allons entrer dans une nouvelle année liturgique avec ce premier dimanche de l’Avent. Au réveillon civil, entre fin d’année et nouvelle année, on réveillonne souvent avec des amis… alors, pour un réveillon liturgique, c’est à vivre avant tout avec le Seigneur (notez bien que cela n’empêche pas de le faire aussi avec des amis : rien d’incompatible même si la posologie prévoit sans doute un peu moins de champagne mais tout autant de pétillance). 

 

            Peut-être en tout cas l’occasion de faire le point spirituel sur l’année écoulée : en quoi elle m’a rapprochée du Seigneur ou moins par moments, mes (grosses) gamelles de manques d’Amour, mes grandes joies… Et rendre grâce pour tous ces événements où Il était présent.

 

            Mon père spirituel, à l’occasion de son jubilé, avait demandé de prier pour lui un Miserere et un Magnificat. Je trouve l’idée particulièrement ajustée pour un réveillon liturgique : Pitié mon Dieu pour moi, pécheresse, selon Ta grande miséricorde, efface mon péché mais, en même temps, le Seigneur fit pour moi des merveilles et mon cœur exulte de joie ! Sans doute avons-nous à tenir ce soir ces deux prières pour relire avec Lui notre année, pour Lui confier aussi l’année à venir.  

 

Enfin, si au réveillon civil, c’est la flûte qui est parfois débordante, au réveillon liturgique, nous pouvons bien dire avec le psalmiste, pleins d’actions de grâce : « Ma coupe est débordante » (Ps. 15) et conclure en chantant alors finalement, en guise de je T’aime, un Te Deum de tout notre cœur : 

 

A toi, Dieu, notre louange !
Nous t'acclamons : tu es Seigneur !
À toi, Père éternel,
l'hymne de l'univers.

Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent ;

Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l'univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C'est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c'est toi, que par le monde entier
l'Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t'adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n'as pas craint de prendre chair
dans le corps d'une vierge
pour libérer l'humanité captive.

Par ta victoire sur la mort,
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l'ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.
 

Pelletier, L'Eglise des femmes avec des hommes

https://img.aws.la-croix.com/2019/10/18/1201055203/pelletier-193x300_0_193_300.jpg

            Il n’est pas facile aujourd’hui d’écrire sur l’Église et les femmes : non parce qu’il y aurait une quelconque censure réelle mais bien parce que le caractère brûlant du sujet conduit vite parfois à ranger dans la catégorie d’extrémistes, d’un bord comme de l’autre, ceux qui osent s’y risquer. 

 

            Anne-Marie Pelletier, en fine bibliste (ah sa thèse sur le Cantique des Cantiques <3 !) me semble éviter cet écueil. Bien sûr, sa première partie sur l’état des temps présents n’est pas exempte d’une certaine vivacité de ton et de quelques piques mais n’est-ce pas plutôt la réalité qu’elle décrit en faisant mouche ? Il est bon que cela soit dit et non pas par haine mais bien plutôt par amour pour une Église qu’elle aime. 

 

C’est ensuite à une traversée de la Bible qu’elle nous convie, nous aidant à sortir de nos représentations que cela soit de la Genèse ou des figures féminines, vétérotestamentaires ou proches du Christ, mettant toute sa science exégétique au service de notre meilleure compréhension : du tout bon ! 

 

            Arrive alors la thèse majeure de l’auteur dans la partie « Le temps des femmes : quelle chance pour l’Église ? » : redécouvrir pleinement la portée et la puissance du sacerdoce baptismal. Elle n’en démord pas. Non pas comme cela s’est sans doute trop fait ces dernières décennies en opposition avec le sacerdoce ministériel mais bien en articulation avec celui-ci (sur l’articulation entre les deux, voir par ailleurs l’excellent cahier de la NRT Le Sacerdoce, humain et divin, masculin et féminin de J.-M. Hennaux) et, surtout, comme une forme de plénitude. En l’entendant en reparler encore lors d’une récente conférence, il me semble que cet appel est effectivement très important : il se situe de fait dans la modalité d’un appel efficace, enthousiasmant et fondé théologiquement bien plus que des récriminations violentes qui ne mènent à rien. C’est sous une touche plus directement spirituelle, plus méditative, que se clôt son ouvrage en nous présentant quelques grandes figures féminines inspirantes. 

 

            Si ce livre, à en croire les réseaux sociaux, a fait grincer des dents quelques-uns, sa pondération et son assise théologique me semblent constituer sa force sur ce sujet important. Puisse-t-il rencontrer son lectorat ! 

 

vendredi, novembre 22 2019

Quelques minces considérations sur la pauvreté

https://www.turenne.fr/photo/gal/pic/gal-3196761.jpg?v=1434289059

        La pauvreté, conseil évangélique. Nous, vierges consacrées, ne prononçons pas ces trois vœux ou conseils mais, si nous engageons explicitement à vivre dans la chasteté (déjà tout un programme de vie quand on la considère en son sens large !), nous nous engageons aussi à « suivre le Christ » (sans doute encore davantage tout un programme !) et l’on a tendance à dire que les conseils évangéliques sont inclus dans cette sequela Christi. C’est vrai et cela est encore plus global puisqu’en réalité ces deux éléments ne font que dire, d’un simple oui : « je m’engage à apprendre à aimer tout au long de ma vie, jusqu’à la mort ».

 

         Mais considérons néanmoins la question de la pauvreté : vivant dans le monde, devant assurer notre quotidien, ses vicissitudes et ses impôts, il s’agit en gros d’une simplicité de vie qui prendra différents trains de vie selon les lieux, les circonstances diverses des unes ou des autres. Il est cependant bon de faire le point, de temps à autre, si possible avec un père spirituel, pour voir où nous en sommes dans notre rapport avec les biens matériels. À quel moment les transformons-nous en idoles qui tendraient à prendre la place d’un Dieu que nous nous sommes engagées à aimer plus que tout ? Peut-être aujourd’hui cette dimension prend-elle un sens plus brûlant dans le contexte de la crise écologique et nous invite-t-elle également à chercher à enlever de nos vies ce qui est surconsommation : c’est en tout cas une dimension qui va devenir chaque jour plus prégnante. Ces deux questions sont valables pour chacun, bien en dehors de la vie consacrée, puisqu'il s'agit bien d'un "conseil évangélique" destiné à tous. 

 

           Si cela est juste et bon, je me demande toutefois de plus en plus si la tension la plus profonde de ce conseil évangélique ne se trouve pas la réalité de notre pauvreté. Oh oui, nous sommes pécheurs et rien de neuf sous le soleil là ! Certes et c’est en plus facile à dire mais peut-être moins à réaliser pour de bon, en mettant toute la réalité de notre être face au Seigneur. Mais il y a aussi toute cette réalité existentielle de notre pauvreté : la non-maîtrise des événements ou encore le vide parfois apparent et déstabilisant de nos prières. Qu’en faisons-nous justement dans notre prière ? Restons-nous fanfaronnants de force, habitués, rodés de fidélité, ou osons-nous, simplement, venir comme nous sommes à la prière, comme une branche venant prendre sa sève vitale, dépendante intimement de la solidité qu’est le tronc, le corps du Christ ? Cela est pauvreté mais cela est aussi vérité.

          J’y pense souvent depuis la rentrée avec cette fameuse classe compliquée dont je suis professeur principale : je suis vive, j’aime l’action, j’ai un besoin certain de bouger pour changer les choses alors pour tout vous avouer je râle souvent devant le Seigneur en même temps que je Lui confie mes élèves. Des améliorations en vue ? Tellement minimes... mais et si Dieu m’appelait tout simplement à me reconnaître ainsi pauvre devant Lui venue simplement avec toute ma pauvreté ?

            C’est bien cette incroyable sève de vie de la relation avec Lui qui donne d’être une branche vivace, apte à porter des feuilles vertes, des fruits ou, même quand elle devient suffisamment solide, des oiseaux qui viennent s'y reposer. Alors embrasser la pauvreté est probablement d’accepter cette dépendance vitale intérieure.

            Peut-être alors que nos pauvretés existentielles deviennent ces deux pièces de la veuve que saint Luc faisait résonner juste avant la pericope que nous entendions dimanche dernier (Lc 21), juste avant l'annonce de la destruction du Temple. De ces pièces il ne restera probablement rien... mais il y aura été mis beaucoup d’amour et c'est cela qui importe plus que tout, et c'est cela qui transforme tout. 

          Que le Seigneur qui a pris notre chair jusque dans ce qu’elle avait de fragile nous donne chaque jour davantage de nous reconnaître pour ce que nous sommes devant lui, dans nos faiblesses et nos vulnérabilités

mercredi, novembre 20 2019

La Panthère des neiges (Renaudot 2019)

 

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/71BPNlb-q%2BL.jpg

 

           Sylvain Tesson, l’écrivain-voyageur blessé dans sa chair, l’ancien fou d’escalade, celui qui rendit hommage de si belle manière à Notre-Dame, cet homme assez inclassable qui obtient le Renaudot avec un livre au titre si simple, La Panthère des neiges : cela ne pouvait que m’attirer, moi qui avais déjà savouré son itinérance Sur les chemins noirs emplie de réflexions en tout genre avec une verve assez incomparable. 

 

            On en retrouve toute la saveur mais, alors que la traversée de la France par les chemins de traverse oubliés des hommes s’écrivait pour lui immédiatement après son accident, forme de reconstruction par la marche, sa Panthère sonne davantage comme une longue quête contemplative. Celui qui provoque le récit, c’est un photographe naturaliste, Vincent Munier, qui le convie pour un voyage à la recherche de la panthère des neiges sur les hauts-plateaux du Tibet. 

 

            Est-ce parti pour une belle aventure en montagne à la Frison-Roche ? Pas tout à fait. L’exploit humain et sportif se fait ténu ici et se tient toujours derrière l’exploit chaque jour renouvelé de la nature et de sa grandeur. Car ce sont bien des amoureux de celle-ci qui voyagent en des lieux hostiles à l’homme, où celui-ci ne peut que survivre, mais où l’animal vit et ne se laisse approcher qu’après s’être imprégné et avoir deviné son intimité, à son rythme. C’est pour cela que le livre s’organise en une quête comprenant successivement trois parties aux noms jouxtant la quête spirituelle, lente et intense : l’approche, le parvis et enfin l’apparition. 

 

            Toutefois, il ne s’agit pas du simple témoignage d’un voyage exceptionnel : Sylvain Tesson le transforme, au gré de ses réflexions souvent littéraires, lentes et qui s’échafaude au pas de la marche, en une ode à la nature que j’écrirais, en chrétienne, à la Création. Dans cet écrin lumineusement rude qu’est le Tibet, la panthère est le joyau caché mais c’est bien l’ensemble de l’écrin qui se donne à contempler au regard exercé. La menace se renverse, n’est plus le fauve, mais probablement l’homme ayant oublié le rapport à la réalité et à sa beauté. Ce livre nous l’offre dans un français magnifique, merci Sylvain Tesson ! 

 

            En guise de finale, une citation qui est comme une clé de lecture : « on m’en veut d’esthétiser le monde, se défendait-il. Mais il y a suffisamment de témoins du désastre ! Je traque la beauté, je lui rends mes devoirs. C’est ma manière de le défendre ». 

 

Sylvain Tesson, La Panthère des neiges, Gallimard, coll. Blanche, Paris, 2019, 176 p. 

mardi, novembre 19 2019

Quelques mots ailleurs

Comme je le signalais dans un précédent billet, j'ai écrit pas mal ailleurs ces derniers temps et en voici notamment un surgeon : 

 

Par ailleurs, j'ai participé à la présentation "officielle" en vidéo de l'édition annotée et enrichie de Christus vivit la dernière exhortation du pape François avec de nombreux commentaires et témoignages pour "entendre" mieux le texte. Cette édition version XL est disponible aux éditions Lessius par ici >>

"Il vit, le Christ", présentation de l'édition commentée de Christus Vivit from tv.catholique.fr on Vimeo.

 

Bref, ça ne fait toujours pas un billet de blog me direz-vous, certes, mais ce qui est écrit ou dit ailleurs rejaillit aussi ici ! ;-) 

lundi, novembre 11 2019

Hors-normes

http://fr.web.img2.acsta.net/c_215_290/o_club300-overlay-ok.png_0_se/pictures/19/08/20/16/22/2633779.jpg

L'on m'avait dépeint ce film comme un "Intouchables"-bis. A part la thématique du handicap, prégnante dans les deux, je ne vois vraiment pas d'autre lien et encore s'agit-il ici de l'autisme et non du handicap physique. Certes, les réalisateurs des deux films sont les mêmes mais ce n'est pas cela qui est marquant. 

En revanche, ce qui est certain, c'est que l'un et l'autre font du bien parce qu'ils montrent des réalités qu'on a tendance à cacher - dans une société aimant les corps beaux et bien portants, où les rêves technologiques s'écrivent en allongements espérés de vie - ou à ne pas voir parce que notre regard accroche sur ceux qui sont différents. 

Alors, oui, il est bon de passer du temps en compagnie de ceux qui souffrent de l'autisme et de ceux qui s'efforcent, parfois difficilement, de les aider. Ici, deux éducateurs s'entourent de jeunes des cités pour aider et ce sont vraiment deux mondes problématiques qui se rencontrent et qui, l'un et l'autre, d'un pas mal assuré, vont de l'avant ensemble. Cela est beau d'entraide, d'humanité et d'espérance malgré tout ce que le film montre de violence et c'est à voir, vraiment. 

Pourtant, ce qui a le plus marqué mon regard de professeur en zone sensible, ce n'est pas tant le handicap mais bien la question de l'inspection d'une des associations qui traverse le film : pas d'agrément, alors, sont-ils aptes à aider ? C'est le cas dans la plupart des pauvretés aujourd'hui. On plonge dans le drame d'une administration française parfois trop absurde, avide de papiers, tandis que la société est malade d'argent. C'est la lutte trop souvent aveugle entre le désir du profit et l'humain délaissé, et l'individu laissé pour compte. Où l'on manque de moyens et où il ne reste que l'humain, on vient demander des normes, des objectifs, des choses bien carrées alors que le quotidien s'écrit en lettres vraiment minuscules mais il s'écrit et c'est cela l'important, non par des normes mais par des hommes et des femmes qui s'engagent pour la vie des autres, parfois portés par leur foi comme le montre en filigrane ce film. 

vendredi, novembre 8 2019

Omerta

data:image/jpeg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBxMTEhUTExMWFhUXGBsaFxcYFxcYGxgfGBgXGxoYFxcYICggGBolGxoYIjEhJSkrLi4uGB8zODMsNygtLisBCgoKDg0OGhAQGzYmHyExKzcyLS0vLy0vNy01MC8wLTAvLTctKy0tKy0tLS0tLS0tLS0tLS0tLSstLS0tLS0tLf/AABEIARAAuQMBIgACEQEDEQH/xAAbAAABBQEBAAAAAAAAAAAAAAADAAECBAUGB//EAEUQAAEDAgMEBwUGBAQEBwAAAAECAxEAIQQSMQVBUWEGEyJxgZHwB6GxwdEUIzJUkuEXQlLxFRZigiVyc7IzNDVEU4Oz/8QAGgEBAAMBAQEAAAAAAAAAAAAAAAECAwQFBv/EAC0RAAICAQQBAgQFBQAAAAAAAAABAgMREhMxUSEEBSJBYZEUMnHB8BVSU4Gh/9oADAMBAAIRAxEAPwDpAmaJlpyYqWT140AyRcUWklGlECaAgE6d9IIouWppRpzoAOSpFHruooB4VTd2o2HgycxVAmEKUlOacuZQEJmDrQBy3apFF6zv8x4eFHMoJSlSwShYC0ospTZI+8AndOtHwO1mXVhKSoLOYFKkqSpJSEqIUFAZeypJHEEUBac7ppKb9eVU8Tt9hKcxUoiEqshRJDii2iABN1AirBxiOrQs5gHFZE5kkEqVEApIkab6Ako93AVAovO64HuoL+0mg/1ELLltEKIGaYlQEDQ+VU0dIsOQVSu2UwW1yoLVlSUW7YKrWoDScTugAe/Wh5ICuf7caDhNrNOEJQTOVRgpUkjq1JSsKBAIIKhY8apf5hw6gr73RkPkQR92f5gIv3d1AaK0yNTFvG1QU3P96tEcNPjrvoCd/lQAOribaCJqLbEmrJb3k+uVMd+u8e6gKp1/vQ1JtHdyq02g8vXfQnEjvoCmWrk6317qllNFdQfCaUngKA0cojzqQRbyomS9TXw30BAC/lRQipBq1SSnuoCCUb6kge6ppTbTdRUIOlABg1k43o+XMQh7OAElNkoAWQP5OtB/AZMpIOp41uNoM8KmZoDmD0TKm+qW8ShLKmmRkAKEuBI7Sge2QlIANvOrKui+HKmzkBSkrJScys6lhIzKWokyAkAcrVv/ALe6phNvXCgOXV0LSWy2FiMjKBmbC0/cuqcEoJuDmiOVWMTgSW28MlxKHGVJWFJZAb7B/CGwqwg6TXVNiPXfXONPNq2hiUyJyNwN/wDNnI4XA91AZ6tgK69OJU42peVIUosAnsBQJbVmluQo8ao4HoUkJIU5IhsHKjJmCHEr7ZCu0owRmERmNdou4Mdw8ZFDVIgXju4xQHNYfo6poI6l7qykOJBLYWSh1YUQrtDMsEDtk981U2j0NbW0UdapByIQhQEqSEBSTP8AUFJMEd3CuuWgm0Hh86E+i8RYHjwFACCZHLnTZfKaMpO6DrpQVjjQAi3N76evfUSmBff86I4LXn+woeTeZPnQA4tp6iaHkowHKoFMCaAquInwOtPmHE1MMmd0XpuoTwPuoDTTxoiUamnS2YvRN1AR3+uVERv7qlF6fLrxNAII0FEplJjfUkoHy99AJIinRObu+YFTbHKnCTe0b6AiAaKgacI+VRM8qdKDe/r0KAE9iQkc64bpSwtLyMa24StNlJO9J4eddDtNZFyN3ztWFiWswIO+PhQHSbK2mHUJiJ1Przq8vW/A/C3urh9ijq3CATqfdNdhhzO7efp8qAPlBUJPh3mhKXeAZ4DTXebVMASdN1/D9qWQC8f2oAIUL/GNfpuqOUeJnfz5UcDdUCn4UBXWBA01586GsVYUAI5er8aFBMUAJQE+HChKirKjregqTPI0AJQ7qBlPLyqw+I31DN3e+gNUkExRW0Tup0pF6KgkUBBKN/L506U3NIJkTU0I+VAJQqaBzpgjjRUDW3o0AkoA37qRIkz4eVJprfyqWSSSeVASIiN9C63URFFKfXvqOS5JoDndtEyNd0W3+prNCI7/AIQOHnWttt0BU+X1jxrnWlZ1Qmd++gLeEY7ZIAn9q3UWtb1F/OapbKa7VxF9fGJrRU2JJ7vmaAMg7o9eFSVv4UJqQJ7/AI0XNymgGbEnT1eokGSTaptAxJNRKfGgAL1+tMtPGjZahlGvP4UBXVEWqDiPXzqzlMQPOKCpNqAqqTPryocVZWgReOHDfFLKOA99Aaikmpga1DMTHf8AKigWPrhQCCbURPr14UkjSpoTb1xoBAWp0RFOAJ+Xn9acK5QBQCGkCnO4Dl+9TSRaPV6SE0BECo5aK6qLb5+NDSneTeD699Ac30jWnQmBy8r+MVz6nEpMJEWmui6RqCbASYA+dq5sIJVJ3xOnEHT3UBtbAJK76az4j6VvvN2j1afrWR0fQMwBE8fKa6BTep7/AA186Az1Dv8AUU4TrPrSiFGpqOg+A460BNAmKYjfu/akjNHCmUnh8qAipWtQAoihT5IoAC/HWoFI74PwqxF4E0J4btaAqL109C/zqPUnjRSLX4ad5qWflQGiBRSrlUU60agGQDrEcPOouLEa7x8aJvrK2s8c0A6D60Bq5hBuPdypBaSYtB+Vc67iFXvAnXukWpYcqgEnj4fvegOjDqeIpxiEjeKwEqmwOmp91DcWTAn40Bvt4gKJv3nzpF5JsCOJrBWlR/mKRYaTOtQTCISMxJNyTGltOEmgH28sEm/83G+m6sRsb7kq+F499ajrExJ3TYfMxQHcOJi4HHXTduj30Be2IoplRgcteHlatlxYuCr1Ama5/ChUFVsouBx4fKorfABzBWYki3hMCgN5bydARpUARGov9KwA6YJCiNYEX37/ANqrrxBAAkT4k+r0B1aHQdL8OfPuqP2hI3id0euVco3ilkazu9WiIvTpxpTEm9v5fdQHWF8cQKgFJ15Vy6NoqkEqvIMWtN7+VaGzsYSYneJ4UBsJXF4PgKquKN5n4VZCr+FV3G9AR3350BAnl6j96D1h/p9eVWMvKoedAbTf0qRVeJoKU2ijhMT640A6BoAayNpntb+PLdWwkevGq+Lwea54evlQGGXAIsDBt76ktwkTFgLW1Jn5CrKtmHNIHx4GpP4BdqAqREgA7/r8Zoajfhccza5q6dnOG2lQVstXasTfu+FAAdOVElUWnU8OQoLRtYTrrbWDv5H3VefwLhBAgCYgC9+fI06dnKCSQJVfj9eQoCqtaUg5o0vqd4+vGspx3rCpVzxJMDU2A8q08W0pE5je5PnIHdWYplUJTEAxMeHO5oC4w5FhI1OkC1pnfvoYQNSZsrURugQJverDTKoMGZnUHSpYbZKjBMmCSbQNffofOgKfV63Mq1PKb33WmqykAm3v758dPfWqnZjhIn7tOqjN413a60FzZu4KUbREX3b+4UBmNpSISVTx0G4/tahrWFWBgDW9ySQIrYb2MZjLqbm3E6TQW9jKyjtEAfyzzB8aAy8ie1eAkj3EVY2MiV8gavtbFJHKOPKflV7CbPyGfW/60BbTqPVgaYt3JqaRvJpOEQBx5UANadBpehWoihyqvB4e+gNpCdN1WEgQTQkiprFvL40AZuOHrWmgk+udO3pzpirQb6AQFOUSfCll3cqcjSKAkRaokac6lrT3oBkotUAganj9aIj+/jUHk38fr86A53arRLmk28L/AN6qBole8mZJ03GBWhtEwuALmBPl5Wqup0JsNT/aaAs4BsZtNN3w+Va6gcsTw+NZWy5mCN0/H9q2ANLjfQAFtk+pG6oFq5iJ+V6MBExdRqGY3m/d3mgBrJANt/Dl+9AU3CQDznyqy385ihFM39cKAZRGgI0nzBoaE2gcr+u6prOuh9G1QZkjhQDECDScRpUnCN9CcXvNACWaD5e+jFVqhm5fGgNdMxR1aUJKrUlrmgC5qmlG8ioNj14VyHTTp0nBnqWkhx+LgzlROmaLqJ1gVWUlFZZtRRZfPRWss7HLrxO+nUq2leTr6Z7XbSHnGB1evaZUEx3gyO813XQ7pQ1jmzlGRxP40EzE6KB3p1qkbYyeDov9uuphreGu08/c30imUTflFefdPOm+JwWKDLKWinq0r7aVEypSt6VARYbq7DoztpOLwyHkxKh2x/SofiHn7iKsrE5aTOz0dtdUbWvhkaZsL8KGmIHdXB+0Dp45hnwxhw2opEuFYUqCYypGVQgxc94ro+jW1Vv4FGJWEhxSFqISCEykqSIBJMQkb6KyLbRNnorYVRtkvEuBtoK+95AD4CPlWYNxgyRqd3D31wienmOd7QaaVpOVpwx3wu2nuo2D6V49TiEKYSApSQfuXRAJAJnNaqK+LOqXs98V5a+56Rso3Ot9/n7q2MtteFz8q4TpZ0kdwjSFsJRdWXtgkRlJ3KHAVgJ6fbTIkYZBSRMhh6CI1BC9KmVsYvDMqPbbrq1ZHGH2z1luBe8AcooDjgA8fKuT6GdORi1dS4gNvRIyzlXGoE3SRwM1h7Z6XbRQ842jDJUhKiEnqXlSBoZCoNN2OMkL2292Ot4TXbPSCmQTun18aishIue0bAV5Qj2hY+SgNNFW9IadKvEZ5rd6K9J8diMSlt9lKGyFEkNOJuBbtKURUK6LeEaW+1X1RcpNePPJ2IM+uQogEVx3TvpU5hFttshsqIJVnCjAkBMQoQTCvIVp9DtuHFsBxeULCsqwmQJEwQCSRII31dWRctJzz9FbGhXtfCzZCZuagtFTF/XriKgqBVzkIAXqM8qIT69eFQmgNZpNjyqcevOhJFuGlSigC9ZAJ3x+9eS+znDpxW0HsQ72igKcE37SlQD4DTwr1YkRFeR4N87J2kvrEqLK5EgaoUcwUnjlMAjvrC7w4t8Hr+2pyquhD87Xj9z2ECReCCIg754jhXkuzmRg9u9U3ZCllMDclxOaO4GPIV3OI6bYBKC59oSq1kIuo8o3eNcR0KZcx20l41SYSlRVyzFMIQDvIFz3c6ixpyjjkv6Guyqu6VqxHS+e/kN7RcMHdqstkwFoaTI5rWJqr0b24vZT2Jw7ySU3gcVp/AocliL91aPTcf8AGcN3M/8A6KrqOmfQZGNWhwO9UtKcqjkz5xuntJuL+dZ6W5OUeUzt/EVQpqqv/JKP/cnlS8A48w/jnSf/ABAAf61LV2tdwHx5V6x0IH/CWv8ApOf97lZnT7ZiMPsoMt/hQpA7zmuo8yZPjWl0JUP8Ja/6bn/c5Vq4aZ4+hl6z1O/6VTXGvC/RI8n6N7fXhQrK2F5spMkjSeHfXTbF6XOvvoaLQTnJ7QJMQCrQ91ZfQTabDKXeuWE5suWQTMa7rV1a+lGC0DqbgaIPGdY8PCq1Zwvi/wBG3uOl2SWy2/7vPRne0pIGHaAv96b/AO1VvdWrsX2gYJrCstKLmZDSEqAQTdKQDfvFY3tHWFYdoiY620/8qquvdBWXdntuMpy4gstuaqOclAJTBMCbxzirSclY9JhSqJejqjflJyfH7mZ0WJxe1ziW0FDYUVnkCnKATpmJM+desOrMeH0rz/2WbZSUHCLAQ4iSmwSVibg/60nxjxr0F0Rv3VpQlpycXu0pb+hrCikl+nZ5f0fH/HHu934CvTioCb2+l68x6Pf+uPf/AG/AV1fTrafUYNxQPbWOrRyKrEjuTJqtTSi3+pr7hW7fUVwXzjE4fZ7H+JbUdWoS0kqPEZU9lA8dfOi9A3Thcc7hFk9qUj/mbkpPimfdVDYHQrEvMpebdS2lcwCpYJAJEnKNKrbY2NiMA4y8tYWc0hSSo3RFlE8RbumsFqWJYPYmqrdXp1NPxhR+qPYY9eVQi/r1/eoYbFB1KXEkZVJBTHMDTjajKFd58e008MEo0CFVYNRoQaKFTreplVAQv5/OpSJ7qAOm/Oqm29iMYpOR9AUB+HUFJ4pULijhY0FGzxaN3vioazyWhOUHqi8NHGM+zDBgyoukf054HdIE112Cw7LKUtsoyIGiQLd/M86OgyOX70s3DX19aiMIx4Rtd6q65Ysk2ZG1ei2GfxCcSvP1jeUJhUDsmRI33JrcAvegJSJo07vP3VKSXBlOyc0lJ5xwZ+3tkNYtssu5shIPZMHs3F6WzdktsspYRPVpCkiTJ7RVN+8mrqjypl2FvVzTSs5J3Z6dGfHOPqeb7R6C4Ns5Ql39c7u6q6+hmEFocmf6+48N011221nrAlMyYJ+ndAqgVREiT+0bqptQ6Oj+oeq/yP7k8VsRrGAIeCsqTmGU5TMRe3Ouk2ewlttDaAcqEJQmbwEiBfeYArM2Uu/Pf8a2kb9avhZyc7tm4qDfhfI55/odhTiDigHEO5s4KFQMw35YIvFxoZNbzml99Oop40JRtRRS4Fls7Ma3nHBj4boyw3iVYpIUHV5plVu0BNo5VPb3R5nGBAeK8qCSAkxcxc8bA+daqNQe+olc1GiOMYLfiLdSnq8rhlZDSWm22mxCEpCRvsALczzqltjYjOJb6t0EgHMCDBBA3HxPnWkdRyGvfwpguEkxx+MVLSawUjZKMtafnso7K2elhpLSCciZy5jJAJnXfvqwamFSnhaoqJqSspOTbfLIqVFB8KKvlSzUILjW6eGlFJoKV6n4+NTKvXfQCQN/j86Mk+vdQknSp55+FAEUsUwOnn8KiU+vOnOpJ3W9GgCtrjv+tO3r3fvQ2lTSQvU8CYoCSpJtUnIjXj86ilViR/eoBMnj6NAc9t09uQbac9Jj41lmfR5VZ6Qn7yYA4DXXnVLLlAmc08u4euVAbexjJ+tb2bWK53YwVmE3ANdABa+nryoCCbnlQ3TNgPV6JPDTdUFEjzNqAdKSO6be6hpPZNvXo1JSxPOfhFvjUUpsBxv7qAiDJ4cvOox2R3VJQjN3fAVEmx7vnQEd1RWYFOmb8KG4LUApoWYcKkuh5PVqA84PtVf/AC7f61fSpH2rvfl2/wBavpXnlKvS2K+jz96fZ6H/ABWe/LN/rV9KkPay/wDlm/1q+led0qbFfQ3p9noo9rT35Zv9avpUv4uv/lmv1q+leb1IJJ0BMXPdxpsV9Den2ejJ9rr4/wDbNfrV9Kce15/8q1+tX0rzcCkRFjY8DTZr6G9Ps9FV7WnyI+zN8Pxq+lP/ABcfiBhmx/vX9K87U0oCSkgHQkGPPSjN4B1SFOBtZQmMyoMCdL/SmzX0Tuz7OsxvtEecM9SgRp2ifiKr/wCenN7KP1KrlVNKAzFJCeMGPPSnZZUswhKlGJhIKjHGBups19Eb0+zs8H7R3myIZQY/1K+laH8XH/yzf61fSvO221K/CknuBPwpgk3sba207+FNmvob0+z0M+1l78s3+tX0pK9rL35Zv9avpXngQTEAmbCxvyHOkUnWDHdTZr6G9Ps9BHtWe/Lt/rV9Kf8Aiy/+Wb/Ur6V58lsmIBM6QDeOHGk40pP4kkcJBHxps19E70+zvv4qPfl2/wBavpSPtUe/Lt/rV9K8/pqbFfRG9Ps78e1J78u3+tX0pj7T3fy7f61fSuCpU2K+hvT7O8PtPe/Lt/rV9Kb+Jz3/AMDf6lVwlNTYr6G9Psemp6atTIemp6VAKuo6BYdbhxyEJKlqwDwSlIkklbUADea5er+wGHnH0NYdZQ44ciSFqRreCpN4t7qrNeGWjydL0I2CtrGh3FoLCMO2XlF4FI3oambwXL/7CKh7TMOkvM4tC0OJxLYK1tzkLrUIdyzcCYMHjVTbuwsY2yp5eITiGpCHFtYjrgntdlLl7DMbTvPGqO0th4lnCMYhyeodJLYzEwSJkp0SVAEgjWKovMlLJo/EdOD0FzpC1hsNhA9iVqQdnND7EGsyHSpogKU4bJv8KbFvPjZmFQ2MeZwKJ6gNFj8BB63Mgq01gi0VxW0OiWMQ7hWnIJxASGFFZUmLQiSOzEi26asbL2JjXGv/ADiWW86mW0u4pTYcUixQ2mbjd41m4R5yX1ybawddgHtpD/C04ZK1YU4VjrgUpLRlSw5nUoW+7jfwqjiVON4RZ2Pnj7a8HiyJWAD9ykWnqssRu99cZs7D4t54YJDqwqSgILqurGUGRYlMWOlqhsbD4nq3HmHVNhKm0KKXFtqJdVlSOzqJ18att/Urrz8j0lD4bfxrinvsz32LDKxLjaAstvFaes7CbFRNiOdUkbWwuKVjCpbq20YBKHsQG0ocdIdRK8hsDoL1yu3OjDuFQqcWw46pWR1ht7M5JUICkgyszcgi1RxvRLEsNOqLrOZCAp9hD6etQgwfvGwbgWJF6roj2W1S6Ot2KjDhGzPsynVN/b13dCQqerE2TaKx9obKff2e2GGVulONxRUEJKokpiY0rltqYR/CrS0tZBAS4kIWqE9YkEKGkKgiYrawuwcahx5r7SGEMhCnXFYhTbSS6AU9qRKjI3fKbacec/z+Mrqz4wdL0QQpKtjAhQUn/EQQPxAjrAQJ/mBHnXO+0J55amS4MdlAUE/bA2DJKZydWhIiAJnlQsP0axhdcT9paQcOkLLqsTlbAfNlIdFhmJvpM86yNupdS51buJGIyiQpDxeRf+lUxPGpjFas5IlJ6cYMylT01bGI9KlSoBqVPTUA9KmpUAqempUAq2+hWLQzj8M64oJQhwFSjoBBvWLSqGsrBKeHk7hsYPDNYhkY1Dy8YUNkoQoIaR1gUpxalaqAmABrV/b3SnBYlnF4VKC2kNj7O4pwlCjhuy0EIj7vOmd+8TpXm5rvf8ubOLmHwpXiUYh9lpaXCUKazvIBCSmAoAqt4isZQivLNoyb4NvAdMMKrFpbfcBw6EsOsuQfunWm0hQ0kBQBSf3rM6M7TaCFJcxmFLCn3FO4bEslUJKz2mFAXUpN9wBNR2H0IaXhUurYxTznWOoWGFtJSjqlZb9YJvfThXN9DNkNYvF9UvrOryuKAQRnORJUkAkESYioxDDx8idUvBZ6MY7DNbVQ6k9XhkurKSqeyghQTO/eOdV8VgWsMWurxzb6S6grS2FgDIQQpQVY763MH0XwzmLbZ+z45lJadWUulAWvq0yA3CeNvEVndLOjSGU4ZbCH0KxBUkMYjJ1oKVBKVdm2VRO+raouRXS0joel23UKc69GLwrraH0OoZQzldISsGC4QJMTM0HazuzlNY17rMO6p9LrjOYODEoccuG1D8MJM37qzelPRFnDuYYMuKcQtzqH1SOy8hSQtItayjA/0mr22OgTTWJWELWvDdRiFoVIzJdwyTmbWYj8Q4XHdVFowvJf4svwU+l+Hw2IP2lGOZkMNp6nKvOS22lJSDESSK0htpCsZinGccw2HEsjJiGitl5KWkhWYwSFJVMW41jJ2VgMO3hxjDiC7iGkuktFASyhwnISlQlZgSQOBitPo90Nw7uDbxBZxb5Wp0EsqZQEpbcUlJUlehKRoCd9S9OPJCznJc2ftfBN4jHDDPYfDhxpgJUpsqZLiVkulDZB7EaDjeuJ6VLzYlSuuaezAErZRkRpEBMCCIrHmlWsa9LyZynlYFSp6VXMxqVKlQD01PTUAqVKlQCp6VNQD0qVKgGNdmOm7QLTycCj7U00htDy3VqCerRlC+qgCdTr41xtNVZRT5LKTXB0+G6S4dWHbZxWC+0Ftbq0r69bV3lBSpCBxArP2Dtr7LiFPIb1S4lKc5GUOJKRCoklII74rIp6aENTNnYnSR1h7rlqceUGnG053VynrE5cwUqSIN4FXmul0u4R95nrX8MCkuFcdcAFdX1gKScyFGZm8R3cvSo4RZOuR1bvTvEOtlvE/f8A3jbraiQktltUkCE3Chai4Pp64g44FoKbxZdUEFX/AIKnQoFSVZb2VBECYGlcfT1G3HobkuzqMJ0qZ6plOJwSMQ5h05GnC4tAyj8KXUCzgTu5edRw3STDHDtMYnAB7qlOKSUvuNAdasrKQlINhMCSdK5ikKaIjWyThBJIECTAmYG4TvqNKpITJAG/iQPedKuUGpVdXsh4OBrJ2yJjMk/y57kGB2b3oWIwLiFqbUhWZJIIAm41uLHwqMonDK9NVo7Pd6sO5ewZgyJMFIMJmTdSd2+gKbUIkETpIInunWpyMEaanpqED0qalQD0qanoBU1PSoBUqanoBUqalQD01KnoBUqVNQD0qVNQD0xFPTUBuo6VPjMcrcq1OU7kJRx/pSPM0UdMcQDIS1OYqnKblSsxm/EDwFc7SqulFtTN/wDzbiNIb0I/DxCQYvb8I99Zm0tpOPlJcVJSkJGu7eZP4jvO+Kp09SopcBybFTU9KpKn/9k=

            Vous pourrez lire une recension plus « classique » et efficace de ce livre dans une livraison à venir de la NRTet sur le site de la revue après la parution papier (ça s’ajoutera par-là) mais je souhaitais revenir également sur cet ouvrage ici même non seulement parce que son auteur Sophie Lebrun est une super chouette personne que j’apprécie beaucoup mais surtout parce que son travail est réellement à lire.  

 

            Encore un ouvrage sur la pédophilie ? C’est ce que certains tendent à penser, en ayant assez et, trop souvent, on lit en outre des craintes sur le mal que cela ferait à l’Église. Hélas, c’est se tromper : le mal est déjà fait et c’est bien pour cela qu’il y a eu ces différentes sorties. Donc oui, hélas qu’il y ait les faits qui sous-tendent ces livres mais non pas hélas de ce livre, bien au contraire. 

 

            Évidemment, moi aussi, en un certain sens, j’aurais aimé ne pas lire cela car ce qui y est dit me fait mal : c’est en effet par les victimes que commence l’ouvrage, avec raison. C’est bien à elles que doit revenir la première place car ce sont elles les plus touchées qui doivent faire l’objet de toute notre sollicitude et, aussi, de toute notre écoute. Ainsi, bien loin de portraits pleurnichards, l’auteur nous les fait regarder en face, dans leur variété et leur humanité. C’est vraiment rude mais c’est salutaire car c’est la vérité de leur histoire et de leur vie qu’on nous dépeint avec justesse et empathie mais jamais avec voyeurisme. Les histoires ne sont plus « des histoires » ou « des victimes » entendues vaguement dans les médias mais prennent pour nous un nom et l’empreinte d’une histoire blessée. 

 

            En réalité, c’est comme pour la suite qui choque moins directement le lecteur car il s’agit davantage d’analyses : l’ouvrage de Sophie est une vraie belle œuvre de journalisme, au sens le plus noble du terme. Il ne s’agit en effet jamais ici d’aller dénicher le coin un peu sombre pour en faire nouvelle à sensation, non, il s’agit d’aller enquêter sur le terrain et d’en tirer les conséquences les plus logiques possibles. Elle y réussit avec brio en grande journaliste et, dans le même temps, en grande amoureuse de la foi catholique et de son Église qu’elle est : la vérité ne peut faire de mal, elle est au contraire probablement la première étape pour une vraie reconstruction de ce qui doit l’être. 

 

            Car c’est bien dans l’unique but d’un « plus jamais ça » qu’elle décrypte et analyse les données : l’enchaînement incroyable d’affaires, l’omerta, les inévitables questions de pouvoir mises en jeu. Tout se suit avec un constat clair et amer. Enfin, l’auteur se permet aussi de proposer, dans une dernière partie, des pistes pour avancer, voire pour guérir, avec beaucoup d’humilité : libre à chacun de consonner ou pas avec celles-ci, même si je les trouve pour ma part réalistes. 

 

            En la lisant, j’ai souvent pensé au psaume 84 « amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent » : c’est le souhait qui me reste au cœur et en prière en sortant de la lecture de son livre. Puissiez-vous le faire vôtre à votre tour et que nous continuions, chacun pour notre part et a minima dans la prière, à prendre notre part dans la résolution de ces horribles affaires afin qu’elles ne se reproduisent plus jamais et que le Corps du Christ puisse, simplement, rayonner de Celui qui en est la tête !

 

Sophie Lebrun, Omerta, Tallandier, 2019

samedi, octobre 26 2019

Recension à lire ailleurs : Soif de Nothomb

data:image/jpeg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBxISEhUTExIVFRUXGBYVGBUVFRcYGBUVFxcYFxcYGBcYHSggGB0lHRcVITEhJSkrLi4uFx8zODMtNygtLisBCgoKDg0OGxAQGi0lICUtListLSstLS0tLS0tLSstLi0vLSstLS0rLS0tLy4rLS0rNy8rLS0wNy0rKy0tLS0tLf/AABEIARYAtQMBIgACEQEDEQH/xAAcAAABBAMBAAAAAAAAAAAAAAAABQYHCAEDBAL/xABKEAABAwIDAwYICwYGAQUAAAABAAIDBBEFEiEGMUEHEyJRYXEXMlRzgZGT0QgUIzQ1obGys8HSM0JSYuHwFRYlcoKSQyRjg6LC/8QAGgEBAQEBAQEBAAAAAAAAAAAAAAECAwQFBv/EACsRAAICAQQBAgUEAwAAAAAAAAABAhEDBBIhMUETUQUUMmFxIoGRoRVC4f/aAAwDAQACEQMRAD8AnFCFXvlN5QsSpcSqIIKksjYWZW5Iza8bSdS2+8lAWEQqpeFbGPLD7OL9KPCvjHlh9nF+lAWtQqpeFbGPLD7OL9KPCtjHlh9nF+lAWtQqp+FbGPLD7OL9KPCrjHlh9nF+lAWsQqp+FXGPLD7OL9KPCrjHlh9nF+lAWsQqp+FXGPLD7OL9K9+FDGvKn+yj/QhUmy1KFVPwrYx5YfZxfpR4VcY8sPs4v0oQtYhVS8K2MeWO9nF+lHhWxjyw+zi/SgLWoVUvCtjHlh9nF+lHhXxjyw+zi/SgLWoVUvCvjHlh9nF+lY8K+MeWH2cX6UBa5Cqj4V8Y8sPs4v0qY+Q7aWrr6eofVSmVzJWtaS1osCy5HRA4oCS0IQgBVT5Zfpiq74/wmK1iqpyxNvjNSOt0Y9cbEC5GShKlRgUrGl12m2tgTf7FxUdKZHBjbXPXu0UUk1Z6MmkzY5qE4tN9L3OdZXTVUTo35DYu03a713Q7PykXJa3sN7/UEc0jWPRajJJwhBtrv7CShdldhskXjC4PEai66xs/L1s9Z9yb4+5Y6DUyk4KDtdo48Lgzytad17nuGqXZKVvPMfkABa+7SNxA00XLT4POy+VzASCL67j6Fsp6WpF2B7Oj13PjDrI6lylJN8M+vpNNkwwUMmKVt30vFOv4TOqCljD82VpElsosNBlufrWqplDGNsYx0L2cNT3WSVJVSxuDcwvHcDS41396UHCobHnvGWhoO65t6lHFqrZ0hqoThOMINNXdLrq/K82c9ZE34xELCxEdxbQ66rvmYxrb/JN6bxd7bjxjoLLio6iol8UNsLdItGlt2q7H09UAbOjdqTa3E6m1wkvCbNadKUZ5McJNPm9vX98/sNqd13E6ak7tB6FrXW2nfJLlNg8k3voL7+C7HbPygXuzTtPuXbcl2fCho8+W5Qi2kxHQvcUZcQ0byQB6Uq/5cl/iZ6z7kckuzGDSZs6bxxbr2EdCUqbBJHgkFuhLdSd49C3f5dl/iZ6z7lPUj7naHw3VTW6ONtCPZWA+DZ81qvPN+4oLrcNki8YadY3Kdfg2/NarzzfuBaTTXB5MmOeOW2ap/cmFCEIYBVX5XPpuo/3xfhsVqFVflc+m6j/fF+GxDeP61+TaXi4HEg6dYG/7UhU9FzVUAPFIcW+rctu0E5jdE8bwXHv3aJTic2QNeO8dlxYheRXFX7n7vJs1eo9N8Sxyi191xZyxU4NS95/da0DvP9En43ib2yZGOygAXtxJ1SpBIOekbxsw/aEgbQRkTE9diPVZbgrlz7Hg+JTli0jeJ1eR21+X/wAF6kdz8Azb3Ag940ukrDsSlMzWOdcXsdBwSngbckDb9rvRe6QMLdeoaetxPrukUv1GdVmyL5WW5qUq3ffrsWsdq3xhuQ2uTfQFYwGdzw9zjc3b9i07T7md5/JetmT0X94+wqUvSs6+rN/GNjk69vH0nFiFBK6V5DCQTodNUs1bT8XI45APsXHV405j3NDWmxte5XdWSXgc7rbf7CknLixpYaVPUPFJt07tddmH2gg0Hit/+x4+tJeEYlIZQ17swd18DvFkp4kM8DsutwHD1gpCwduaZluGvqVgk4ts5a/NlxavBDE2o0qS6fPP9CzV04FRE8ccwPq0/vsXaJemW/yh3ouQuerkHOwt4kuPoDSPzXLVT5KqPqc3KfST+dlir/g+lLLHTym49PIk/wB0jloKG1U7qbdw9O77fqS5BLmLux2X1AX+tYlyszSdmv8Axvb7Vw7OvzRkneXkpJ7lZnS4lpMywR/2cpP8eDZg3iv84/7UmOdWZzbPbMbXta10p4N4r/OP+1Jsu0D2vIyNIBI430K0r3OkeTPPDHTYfVySj39Pn8ijjrwIHB1rm1h234fWpR+Db81qvPN+4osxakbLEX2s4NzD1XsVKfwbfmtV55v3F0w9Hyvj+96hN9bVX3X3JhQhC6nwgVVuV5wGNVJO4OiPqjYrUqqnLO0jGKq/Exkd3NtQqdOxAx3EGS5Ml9L3uLb7e5ZwTFREC198u8W1sUjXWQVnYqo9q+I5lqPmE/1f11Qq1eJfL87He1gNdL6ahKgxmB4GcWPUW3t6U1kKPGmdcPxbUY5SapqTtpq1Yu4pjYc3JGCAdCT1dQCTMOnDJGuduBXKsgKqCSpHDNrs2bMss3yuvZUK+OYgyUNyX0ve4svWCYiyIOD73JB0F+CRrLspcPfI0uGVrQcuZ72sbmtfKC4i5twHWmxbdpv/ACWb5n5njd+OOqPNdOHyOcNxNwlefFo3QlgzZsuXdxSZU4XNG3O+MhmYMzaFpcW5gGuGjujrcaLjIVcE6+xjDrsuJzca/Xaf7ixhOMhjcj7kcCN47O0LuOMU7Llo1PANtfvKQp8OmZHHM+N7Y5MwY8ghr8ujsp42W6bBJ2x84WdHIyQ6tLhG/wAR5aDcNdcWJWXii3Z6cPxjUYsagqddNq2j1Fid5xK/cL6DWwssYzXNkka5l9AN4tre6TEFXYrs8z12aWOWNvt7m/Ni/ieMsfFlbfMbXuPSV5wXFI4o8rr3zE6C6QlhT01VHf8Ay2o9dZ7W5KuvA4sOxeJgcDm1e527gTcLd/i9Ne+XXryBNe6FHiTdnSHxrUQgoVFpdWrF3FccD2ljAbHQk9XYFMnwbPmtV55v3FX5WA+DZ81qvPN+4txioqkeHVavLqZ78jtkxIQhU8wKt/LRQ85XVDh4zC097ebbcKyCgTlH+kajvZ9xq1EjIYQlHHaLmpDbxXdIfmPQk5QoLIQ1q9gBAebLYxp6ljN6EetCHsMHEgJ8bM4PSYjSspRUsgrIZJXRiTSOpbLlOXNweC23p3HgxQE48TwcGio547Oc6OYSsb47Q2olDJHNGuUi7b8MncgO/FaCrhjjwmeCUS/GRJC24LXc43myGO3EF2U6brm9lxO2aa6SohikdJNTNe57Q2zXiI2l5p17uLdd4FwDbtdeym1JZFQGucXczXNMMkur207ontlN3amNr3RG/YR+7po2SkFJi1bPN0Y4W1jnkjR2d1owDxzlzbdd9EA38VwrJSUMj6qZ9PMZubiLf2OVwa+zTJl6R6iEscqNWYq6qginexkrKdsseUBrmxxMMYuCSba8B6Vr2igf/hOEDK64dU3Fjp8q1c/LAw/4rObGxEOttDaJiFGY6AcHAry6nI4Id3IDiOJCpDwWrwt3OHjYrBIPBQpqQvRavKAwrB/BtYRSVJ4GZtvQwKA6OmMjwwbz9Q4lWQ5DYgynnaNwkYB/0QEmIQhQAoG5Rh/qM/ez7jVPKgTlLlayvqHONgCy5/4NWo9mZDK2jpM8JPFnSHdxH99SZ4CUsXxZ0xtuYNzevtKTkZV0F0BCFCmQvQXlZBVIewt0UzmkFrnBw0BDiCB1AjdxWhq9NKA3yzOecznOcd13EuPrOq9S1EjmhrpHFo3NLnFo7gTYJbppMP5sNc0h4Y0F/wAocz3MdmsBoMr+a1tqA+17i3eX4TmBs6wO4iUhwuw621Ghe3vF+q4DWdVy6Xkk9L3WB9a1TTPf4z3O/wBzi77TolPGDS83FzF84/aHpAHoM3B24Zi8ejtSSSgPBCxlWbrBKA8ELC9XWCFAeVkoKwShRz7PUGRmcjpO3djf6qceRP8AYVHnG/cVf8FxfJ0HnocD/D/RWA5Ez8hUecb9xa8GfJJCEIWDQKrfLVWOditRH+60s06yY2m5VpFVPll+mKrvj/CYgGWELAWVQCLosshAZWQvKyFSHsL00rxdK3+X6j5QZReMAuGYXF4nTNt13Y1x9CAT2lKeIYUI2F2YnUC1utJ7qd4AdY2ILtNbAEjpW8Xcd/DVKbaGplja7NmY5ssgu4WAg1kzDeCBrbjcLLTtUevBkwRxzWSNyf0v2EgrBXXHhsrnuY0AuY17jY3BDG5nAEaE24LVTUT5M+UeIx8hvp0WWzWvvIuNFo8hzkryi6wSgMXQgrF1CmEIWCgBWC+DfKTSVIJuBM0DsGQaKvpU/wDwbPmtV55v3EBMSEIUAKqfLL9MVXfH+ExWsVU+WX6Yqu+P8JiAZSyEBZJVAIWEXQGVkBeSVnMShDpo3Na9pcCWggkA2JA1sCbpyN2sbkLXRnMYxE5zXBt7RTQtcBbQhkw9n26I+HbN1c/7OFx7TYD604KPkuxB+8Nb3u9ym5GlCTPEm2bTe8JFy64DhlOYVQta2vzkn/4+3RPotomxwcxkJFpQXZhe8sUkRtpus9p74x1p0QcjdSfGmYOwNP5rpdyKzcKhv/UqeojXpyG1NtiHSOfkc27JGZQ8W6YlGc6eMOecO4BYrtrOc56zMolZIzKC2zS9zyHXy3JHOOB1AO/uWankcrGjoyxu7NQm3iuwuIU/jwEjrYQ4fVqqpIjhJCCWryViRjmmzgQeoixWM6pkwULJXlACEIQArAfBs+a1Xnm/cVf1P/wbPmtV55v3EBMSEIUAKqfLL9MVXfH+ExWsVU+WX6Yqu+P8JiAZaF5uhUAhCdWxOACd/OSeI3XXdpxUbpFirZz7O7JzVRBsWs6yFKuzWwFPFYloLus6pLn2siiPNU7M9tLjcT2e9Jr9v6ljruY5o6rH8tFxds9EVFEzYdhsbBYAJSygKKsD5S4jYSO7L/3wT6wrH45xdjgfSsPg3Vi3ojMufnQjOpZaOgm60TwtI1C5K7EWxtJJ0TDxnlJiYS1uu8b+rir2ToXMd2Vppwc0bSeuwv61F+1HJwWXfTn/AIHX1Fbarb6olPQ69wOqzTbWSjxjY9TtQ73KrciNRkRtNC5ji1wII4Fa7qUcSoafEIy5rQyUcLhRrW0jonljhYhdozs4Tx7TTdCwhbOYKwHwbPmtV55v3FX9WA+DZ81qvPN+4gJiQhCgBVS5Zvpiq74/wmK1qqlyzfTFV3x/hMQDKWEIQGyCIucGjeSB61IlbAYYGU7QQXWzW6ly8nmyQqGGd4OhIZruy73evT0KRXYEJ2sf++PrXKcuT0Y4cDadJDh9KHmMOeeHb+SaFVtRUVDjZrGNP8t/Wf6J2bU7Pvkkja9xbHmA3DK07r7rrs2m2aLKWNkEejb5iwXJJFg/Tf8A1SNMs7XQwYqIuPSLdb8LX7iN3pCdmAumpbPbdzOPZ3jsSrsTgEs7nyVrLtLbWLMgNgAMoAGthe4TpwnZ4NJY5pcw3yvtYt6g4Hxh2rMjWN+WKuCVvPRh/WlCpfkaSVwbOUQjzMG4ONu5d20TPknAbyFg3fJF+1ONvqCY4gSASCeF0wqrDNbEt46kk3I7Appfss1sA5sBznWvc7hxNv3u66Tf8oRinmsM87mkAkDo24NG5t9y3DszPq0RTTYi+ntZkZHURb8ynls/jlNV/Jvia1/URoe3RIFJgFRNMyKSGwj6A+SyHLmLiXm2p13lbK/Zw09W0QOGUm9vGLBu1t2+lbkuDnBuzvxug+KzskiLQCdbEi/rOq4dtcNa9nOgagX0T2ZhOZoDheyI6Jj5WtcAWi/dfc0fafQuKlyd3C1RA5FlhSrthsQHOLoxa4u0jdfqKi2WMtJa4WINiOor0p2eOcHFnlWA+DZ81qvPN+4q/KwPwbPmtV55v3FTBMSEIQAqpcs30xVd8f4TFa1Vi5acNP8AiVRK3XVmYdXybde5ARyvcUZcQ0C5JAA6ydAvCdXJrhHxmuYD4sfyh7bEAD1keoqN0VK2Tds7hraSkYwDxWgHtPE+k3XRgtwS1w4/UV2Yi3xGdevoC5ZXBkje77D/AFXCR7I9HXiOGslaWkaFI9PgcjNLki1gQ4iw7k5YJLhbbKGjgpqN+8m31/auuZga3RdDVx4pLZqXQqzRg7uk71rpxh1wAtOFRaXXTXR3CngtchQNDm2Otty11WFmxy214H3rzhD+HUlV71pcmGmmNGsw+Z7Qyzja41e6x1J17NVz4Tsy2El7uk7XrsBe9gnZK5aHLLKJ8sAASfRRMcHt0JDj6114tWBrTbeovqNs3Uc8l2F4fZwANrOGh1PAi3qUjyyt0rZKEMHOsMbh0h/YKh/lN2TdGfjcY6OjZQP3Xbg7uOn1J1YNyo00kjOcY6A3sXOIMZB0N3DVvXqLJ5bSUjZGOabFkzSw8QcwOU+u3rXbp2cJNSKvKwPwbPmtV55v3FAtbTOikfG7xmOc094NlPXwbPmtV55v3F1POTEhCEAKAeUn6RqO9n4bVPygHlJ+kqjvZ+G1aj2SRHGMYNa74xpvLRw7R7k6uRWM/GJXW0DWj03PuXOlqjxuLDqd0rWt5yRt2gg2dLcgXtwAAv8A1Wci4N4uyQNpsbgpHsknkyjJo3e5xvua0alMV+38dTWR82yRjLOaM+XpEkG9gTbQFRniuJy1MrpZnl73byergAP3QOoLXSTFj2vG9rg71G6w8ao2srsszhlRmaClMOTO2crw5jSNxAKdEU2i4nrOwusketqW5tTxsu2RxOiaW2WETPDXQuc0gWu2xI47jvWWVD4pHCy21FrKKtnsfqYPk5/GG462eOy+49i2bRbUzPAjg1kduHBo4ud7lrd4G0fMNQA82tdKbJ7qNdkcMrBI10r3P1uSbADsaBqU/AwtPYVgtHa9cVS+y386k2ulRgRMVlvdQltPUZ6g9imDaCTLG49ihCufmkc7tI9S6YVycM74o1XTn2Z21qKVrYnHnIAQQx2pjsb9A8B2bu5NYlYK9DVnlToePKhHA+SGqgcC2dpJtxLbanqOtj3KSfg2fNarzzfuKApHk6XNhuHVfep9+DZ81qvPN+4olQbsmJCEKkBQDyk/SVR3s/Dap+UA8pP0lUd7Pw2rUTMhskpp4vXmV++7G3DR1C+p9J/JOt7QQQdx0KRIzBzogfSFxvlBjcQ8k2sQNL6bgrIRENq2BSBLsfTOhcyI2lF8rpL3vcOym2/To6AkXHp48O5Onysa743CL3Bygua0g2sTcG/WLaLJTs5Occ/8DzqNWXO9vEej7FLNHNeygraLZiow10chka4F3RezN0XAB1nXFhcHdc8VJmwu0rKuO3iyt8Zn/wCm9YXHJHyj1YslqmPyG29e3kFNzFtoI6Zt5CewAEknq0TNreU1+a0MBt1uBv6guNWeqOOUuiQMRwGCcWewH++tasK2Xp4L5IwCd5tqe8pk0XKfM0/KUtx2ZgfzXVXcqpItT0pvxLzu9AVo29Pk6JFjYG7liYghRFJyjV28wtt/tPvTj2e24M9mvgkY48QLtPp3hRoksMo8jskfZcFS5dg6WqT8Tdkbcke/sWTFjF5RsYEUXNA/KP3AcG8SVF0UbnENa0ucdwaCSfQNSnjtHsvXyyPmsyo11FPIJDG3gCzRw9A6138m1AInOmdG90pJia3K8czxeZCRYZm9htp/EvXCO1HhyS3SGJPhs7QXOhlaBqS6N4AHWSQuqnwCd8HPtZdpvYDxiA5rbgdVyf8AqVIdZj9Wc7XMjaGtJkLHF7wHOysa3MxoDnnQA3tqSBuXiurHSZ9csbOiSB1N0s46u3k3/m4/u7OZHlLgxLjnIsLXANzfiCeBCnvkGiaynqA0WHOt+4FDdJCGMA9J7SdSpn5DP2FT51v3FWuDKfJJqEIWTQKAeUkf6lUd7Pw2qflWHljxGT/FKmNpygFlyN5vG07+C1FkaE2sxOOLQuuf4Rqf6LzsxiBmqS7KBkZmHXoQ29+Bs8/1TRIKVdm8R5l7+GdhbfqNwQjYSJdqcNdMyN7SGusC4nW+VpIFusOt6ykGCmE5vGJGyjnGOLHljpIxqwBwIaZGFwaM+jgDfdcK+zGJ5mEZuOl7biNbHiLjf13WaqmMPykN/Gc57N9w43Jtxt1dR6wFkpqq6M1tM6CKVkrGtyiKR0gfHM27buf0iCN9ndRGoNw06HDo8NqGumr2CZhsY4Y5JLXHiyOsBYjgNUuQ4aXP+MwwAyDUujldTvlBJOZuhYSS03DgASL8bBbqqCDE6dr3xOeQ22ZoDKiJwu1wOgbJYg3bYbtAhUOPCa6CriD2lrmuGu42NtxSHj2yTL54tOsD8gmJSQVGFyfGIX8/TE2e5gI04tljPSieP5lMeA4hHUxMlY7M1wuPdbgV55RcWe7BnkvpI2Eb4TuBHbf3LHxguBDW2vpqO3rt2qXm0cW8tB71k0EX8DfUls9Pzc75RFWGbPvlcDrbrT9w7C2QtsAL8dOKVRStbu0Sbj2JxU0TpJHhrQP7AHE9iw7ZjJnlPtnLjeMxUsZklcGtHrJ4ADiVC+0W09TiEwZGHhpNmQx3Lndrrbz9S68bq5K93xmpf8XpASIwRdz+sRM3vceLvFb1rq2VxYPnbT0lOaeHV00renUujaNQZf3cxsLN3ZtNy7wx1yzwZMt8I3bK7AvY8S1MjonN6Qhgd8t2Z3N/Zj0+kJX2hx2aoeYIaiCFgvzj2vfLMGt8YnKC1pFjxvc6Faa7aiN5ho6GMNM4a8yl1y0OuXEi5LpAGuvmJ1A3riq8cp2c3RU8fOWdchtrNc3Vgc46OdfpOfc2I0XQ4iji0LZo2wwsIszMG6Ny2INyAfGcT6wSjaWVrYXNtq6w9QH9FtEop2G+r7Aufqbm26/Zf+7pkYljIllDC6wbqddHHq+wqoHsqYuQv9hU+db9wKHVMXIV+wqfOt+4Fp9GF2SchCFg2Cqxyw/TFV3x/htVp1Vjlh+mKrvj/DaqgMl4WtbnLS5GQceyeLmOTITo7r7Ln0dXpUnYbXslHRPSbYltwCO/ssVBzXEG43p64FjBlAIdlmYP+zRv049yhRU2kdPQytqIrugfma6F1y1uexc0kagOsCNejbTTQ8tXtdzc0VVSylvO6VERGbVhADnNJ1JYRZw35OGoTrpJoqmMtc3ou6L2E3BzX1B4HQ+rrUX45gktM9wLXGMHoyWu0jhcjQO4EdaoHTj+05maytglZFMHPidED05IQ7oGSM6PFjqDfeerTu2A2njY9zW2iDtXQg9DPrd8IO4dbOGhGl7RoCvbJC0hzTYgggjeCNQQo1ZqMmnaLN0+JhwBBvftXSytHWoOqNrJoQ17LFro45Cwnxcws63ZnDh2XC1eEaa2jPrXB43Z6VmiTdX4uyNpc5wAAuSToAFF+KYvHWVcZqbmFgfKyn1/ZsYZDLN1Zmt6LO3Ww0LWqdo55ozLIRkDsrGcHyDW7utrQQbbico61xYE58k0xLi574KnU73OMTib99iukIVyzlkybuEceLYnJUyulkNydw4MZ+6xo3BoFhYLRT1UkZvG9zD1tcW/ZvWq6UaTAKuQXZA8jcC6zAe4vIuuhxE6KUsN2uLTqLg2NiMp17QSPSn1sThwgjM8jenICGg6ZYxYlx6r/kFnAdlBCHvmyF4toDcMvwva2fX0WHWuLabFxH8k0nTeL+oIDRtTj+a7Iycu6/8AF29yaF16keXG5XhAKFFir2aHpN6jvHcVYDkCqWyU1SWn/wArfR0Aq4KwHwbPmtV55v3EsUTEhCFACqxyw/TFV3x/htVp1VnlhP8Aq9V3x/htVRGMwhaXrcStbwqDUvcMpYQ5psQbgjgV4KFCj42U2jLT41iQQRwvwNur7L9W55YVUQVbHtblc/xXhw3b+i8WBI4fndQsx1jdOjYvaRtG6TOy/OADMN7bE/Vx04hAKuM7Esz/APp383fdHNew3+LKLhw4fmU1cUwiendllYW3vY/um3V22I0Ouqm3Z+ka8NlEglbIL7huIuCBbXjv10PVZJXKhTRxUTiQSMzGM62u1I1/hABFt4ueBspYIxxePm20ruDqdpPG93yBw+tIT22NupO7F8Ge+igqOcYWtisIxvDQ4gkO3Eh17t0t2prNjujKjcHFzWNFza9gOtx4DidAnrsVgEsFTE+oHNGVr2RNJBe5zmG+ZoN2Wbqb/wATU2sDrHUro5wAXMkc2xHB0diRfjrcdoTgwzGZKnFKZpeAyKZwjF75Y7m9336Vw0aqkNvJlhkTpZHubnex1mtvYtG7N/KL6Zt9gQNSn9i2EtaB0hmOYudYWyixNgb5QCQPSmVSMGE1LJnyc5BVNk6TGkOaWkHVupuC62nWepLuObdUToSA7nAWkFoBDjf92xA6tSdygEXHNqqdtO+Fr2yOtlYIx0e8ncOPEqNqicvcXOOp19J3rw5eUAIQshUArA/Bs+a1Xnm/cCr+FYH4N3zWq8838MICYEIQoAVWOWH6Xqu+P8NqtOoh235IZ66tmqm1UbGyFtmuY4kZWNbqQexVAgNBCl/wCVPlsPs3+9Z8AlT5bD7N/vVshDT2rwpnPIHU+Ww+zf715PIBUeWxezf71CkNL00FTH4Aajy2H2b/AHrPgCqPLYfZv96Aa/J9tX8XvFM8NjF5GE6WI8aM9jtSOo360ssqI8dMjpS+BkLIwxuYECaUuudwzCzANRuJ3LuHIDUeWxezf704NmeSOelEodVROzmIizHC3Nl3WeIcQoCH6GY/FaqBztY+k1t9PGa2S3ZdrNPSkqGK+qlyr5B53SPcKyIBznOAMb7gEkjj2rfFyHztA/8AVxaf+2/3qSNRZGVBhXPU0gZd03OBzGDeWtDgQB1kCQ/8F72IwY1NQwtlawxvifY+M9hfZ2TrIs0W/mUx4ByTSUrmvbUMc6zL9F1i4Olzka7i2Sw7lzU3I05lY6pE8eUSc7GzK4ZHF4drbxgNbDThe60ZGBylh0cVJE4G4M7tRwLm2t6/qTEJVgNs+Suqr5GO+MwsbG0taMkhJBsTcl2+4TdHIJU+Ww+zf71AQ3KNVrUznkCqPLYfZv8AevPgAqPLYvZv96oIbQpk8AFR5bF7N/vWfABUeWxezf70BDjQrAfBu+a1Xnm/hhIfgCqPLYfZv96kbku2JkwqKaN8rJTI8PBa0ttZuWxugHshCFACEIQAhCEAIQhACEIQAhCEAIQhACEIQAhCEAIQhACEIQAhCEAIQhAf/9k=

Ces derniers mois, il est vrai que j'ai un peu écrit pour "ailleurs" qu'ici même et des textes de natures assez variées. 

Parmi ces "ailleurs", je recense désormais quelques ouvrages pour la "Nouvelle Revue Théologique" (http://www.nrt.be ). La plupart des recensions paraîtront d'abord dans les numéros "papier" de la revue mais, pour coller à l'actualité littéraire, la première de celles-ci paraît exceptionnellement online d'abord : autour de "Soif" d'Amélie Nothomb. 

Du coup, si vous souhaitez lire ce que je pense de ce roman qui, en tout cas, ne laisse personne indifférent, c'est par là : "Recension de Soif dans la NRT" 

De la laïcité, des laïcards et autres considérations religieuses

http://www.prefectures-regions.gouv.fr/var/ire_site/storage/images/ile-de-france/documents-publications/pref-actualites/2018/16-mai/laicite-des-formations-civiques-et-laiques-d-aumoniers-dispensees-en-ile-de-france/305863-1-fre-FR/Laicite-Des-formations-civiques-et-laiques-d-aumoniers-dispensees-en-Ile-de-France_articleimage.jpg

La laïcité revient dans les débats comme on en a périodiquement l’habitude. Ce qui a mis le feu aux poudres c’est une histoire où le plus choquant à mon sens est le ton méprisant de l’élu prenant la parole : quelle que soit l’opinion sur le voile (et encore est-il si simple d’être juste pour ou contre ?), comment peut-on se permettre de rembarrer ainsi une personne au nom de la République alors que cette dernière est censée avoir pour fondement le respect de l’humain ?

 

Pour le reste, pour ou contre ? La question n’est jamais si facile qu’on le pense et demande tout sauf des réponses binaires et arbitraires. Il va falloir très certainement la repenser pour permettre à chacun de vivre sereinement sa croyance ou sa non-croyance dans une société pluraliste.

 

Vivre sereinement cela ? C’est justement, pour moi, l’un des sens de la laïcité à l’école et plus spécialement de la neutralité du fonctionnaire de l’état. Elle est souvent un délicat exercice d’équilibriste tant les élèves arrivent religieusement « chargés » en classe, tout spécialement les musulmans. Il faut reprendre les innombrables « sur le coran de la Mecque », « inch’Allah » etc etc en rappelant que la règle principale du prof est le non-engagement personnel dans telle pensée religieuse (ou athée, ne l’oublions pas) et nous, nous taire fermement sur nos opinions propres : nous ne sommes pas là pour influencer un esprit encore en formation. En revanche, la réelle question d’aujourd’hui selon moi, face à cette demande forte émanant du fait religieux est : « comment éclairer cet esprit en formation ? ». Et là, actuellement, soyons clairs, nous ne nous en donnons pas réellement les moyens aujourd’hui, avec une forme de peur irrationnelle au lieu de nourrir la connaissance de nos élèves sur le « fait religieux » et ce que vivent les croyants d’ici ou de là.

 

Pour preuve, un élément qui m’est arrivé récemment et dont j’ai hésité à parler ici mais voici ce que j’ai appris il y a quelques semaines : avant que je n’arrive dans mon nouvel établissement, avant que je ne dépose l’équivalent d’un quart d’orteil de pied dans celui-ci, des collègues m’ont googlisée et, évidemment, ils sont tombés sur toute la partie religieuse de ma vie. Cela aurait pu en rester là s’ils n’étaient allés se plaindre à la direction... alors que personne ne me connaissait encore ! Je fus défendue et, dans un grand élan positif, maintenant que je le sais, je crois que c’est un appel à rencontrer, à connaître et à aimer ces personnes davantage : car ma vie donnée au Christ l’est aussi pour eux !

 

Mais, pour être en même temps tout à fait honnête, j’en demeure aussi profondément blessée car c’est le sens même de ma consécration pour Dieu et pour le monde qui semble balayé d’un coup. Alors même que ma vie est tout entière à Dieu, je n’ai effectivement jamais porté atteinte à la laïcité dans le cadre de mes fonctions de professeur : j’ai posé résolument le choix d’enseigner dans le public et je sais quelles en sont les conséquences. Même en voyage scolaire au début du carême, je me suis privée de messe et de jeûne. Même si je demeure baptisée tout le temps, même si je demeure consacrée tout le temps et que je cherche à en rayonner car c’est le fondement de ma joie, je cherche une neutralité exemplaire et, dans le même temps, je cherche aussi à fonder ma réflexion théologique dans ce cadre-là. Quand certains collègues affirment sans coup férir leur athéisme, jamais je n’ai partagé a contrario ma foi à un élève. Et, là, alors même que l’on ne me connaissait pas, il y a eu soupçon : pareille attitude est-elle vraiment saine et signe d’une laïcité fonctionnant bien ? Je n’en suis pas sûre : pour moi, c’est le signe d’une peur des religions. Sans cette peur a priori - et, disons-le, assymétrique, hélas, selon les religions et selon ceux qui s'expriment - quelle laïcité réelle pouvons-nous offrir ? 

 

Alors, avant toute redéfinition de la laïcité, avant des règles quelconques, s’il vous plaît, que cela soit au niveau des collègues ou des élèves, arrêtons d'abord là les soupçons et brisons les murs de l’ignorance ! Que chacun apprenne à connaître sa foi et ce qu’il y a de beau dans ce que l’autre veut vivre ! Quand on connaît vraiment, la haine s’écroule : tel est mon souhait et mon espérance pour que l’école puisse poursuivre profondément sa mission.

samedi, octobre 19 2019

La grâce de Te déranger

 

Le pitch de l’évangile de ce dimanche ? En parabole, une veuve importune, un juge qui en a marre de la supporter parce qu’elle le soule grave à force de venir crier à sa porte et qui lui donne du coup ce qu’elle souhaite : la justice. Le résultat ? C’est qu’avec Dieu, ce sera encore 10 000 fois mieux côté justice.  

 

data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAOEAAADhCAMAAAAJbSJIAAABelBMVEWZVBD///+XTADMr5qeWhny2Ub03Vvx1THx1Czx1TTx1jbw0iby1zyTSADy1z7z2kvz20/z3FX03mD032SXTwCSRQCXUAj///WXUA+USw////n//+6cWBH89c/v0Br//+To2s7//+H899f/+83+98P28OrFooSocDv//+miYyb//dj888P99Lv677D/97P565r875T553LcyLaxf1Wsdkfgzr65jGe/l3WgYCSlajL38dnHo3r58dHOr4Tr3bjk0qrYvIi/lVuwez7z5KP88KXn0YjIoVr56Yjv2ni2gjLs02izexWlZxLFlRXt49nTuaSNOQDr3sfgy67WvJrizrHAl2zPsIjy5sG5jV/cxJnn1auILgDIo3LizJvy5bTMqnXWuoHs26LhyY64iU2qcS7UtXXdxIDu3JTNrGjo0YHIoFfiyHbUsl/04XzewGLAkUCzfS/Npke9jjjpzl7JnzzVsUXevUrnyETYszXNoyfguy29iR3kwCGvcxQnbfZoAAAUeklEQVR4nN2diUPTzNPH06WPB7oqD5uQtsECbelNKVSgKChQRaSAyo9DX0URvB5FkEPk+t/f2aQ5ml50k0DpqNAmu3E++c7MHg3KuapZqGugpdFt4cF8qBoDV+mEt6t30M1j1PiGMQkPD1SkrEDYNZxFiAjcFTFCsDS44D0/4UAGoStDpxpBUm85IcsQDmQxuWx3mUxAaLiUsYRwfhBfOfl0Q9JCLcIWcjX1U03AmflqhKEMvmwXLRtBA5UJu9xXW8CC4d5KhA+ueIRqhofKEw5c5RJTbGiwHOGDq5+CuqGhUsKuqzODOY/hYTNhqDmKjG64xUSYaTJAjuO7ighbmikJFROiIQPhfNMpCIZ6DYSDzUjIoS6NcKD5YpQaCWuE2aYaKHTjHxQIm1RCEDFTIGy+kUI1molA2IUu2xHHjAzJhMPNS8hJISD0NmudoQarYa6Zg1QOU87V0syEgtvLNel8RjU8z3nd7GkoINzoO8dogAvxrJ0Jyg63DGcbe+8D9XJdrBMalFEWYAsNvX9FhrgBxkJDsuoHIfPRBkYUwhxrKcUwq+3q7aVz21AY0c1mRHADRuwIM6HkdT3gMebD8y6XdxATaWF+vqu38bLSzUpIwl6vPGMn5IHL6x2Wulw0ar0DIw22UGEnzHhDSvoJBOC8Ia/XFXoFlKFhvqFktELYVRhnBDLvBZsfxPzgvKvDNdBQxZWdcMj1Wh1JiTvU0dEhIRqyA94O1/xIA00EmQnRsGvxpTqhQZmODu8wTUCBH4aXjfQhHTMh3+INLSy5C+MDHvZ2hJTpH86Mejs6hphnSnYbKyHJ+CAwva7RRaV28ovejlfKlQh55e3wLjbKsMFKiF51KOb1ydFJD3gXFeEEvAjHHzRIMjISCiMA97r3NRWyY5EikhFfh7e3EJt4CE6MDjZEpLISZr0+HyQhWfb5fAoiGoRXKiKKvurwdSw3wlMrrIRRwKFTGj47Cq8eUkSoooVXHF1ZLcLxV9HLr6mseSiNAg3tSdyA6AtTsfByh8/3UA1NfgmOj65e+gSHlRC/8vmUEZ+EgeSV/AEyv2hExFmIVN8iueSCw0y46Iu8UkIQL/kivkVlzFiGl2qgcgTTt1BwLlVGVkLKMupWXuPXvkhkVb4MfhgBWq2G8oOjwLh8qTIyEpLsaCQSKWwlCxK8GR1RZjSrMqKqGnL/DxBfhS+x4LARAhPI5lM/0UEZePc/RTmYtMFrbQdOoKpGIg8vL1LZCCELF5f9kVV1uOOXI/6Ikoog23gksqJPaPjwo4jf91q6rKGRiVCIjo66+fHIkuY1GY+M+pcURAEt+iOjWS0wKfJoZPyytquYCNFSZIUnGWVAlI2ER/1+/2CBCj/0+3v0BZRAFoH/keGBnYsMWSZC/Cbyhuf4cZ0QKoy/x9+TLRzAgz1+/6peXviHcPaRIIMJGLlHLnAXgE3DFf8YhrlpGFNTBOGXKYSGmH3k9z/UZ978UneP/zWmfOHl8Uc9K+ELk5GFUHA/iizRHVL08PH444du5QL4DSCujBTEIdFxv39ZVxE/7O7pXsUQsKAu0C5e2PjBRJjt8VNCPAa+dnf3rMpaCeQxvFtRayaRxru7xwwqLnb3PMqSx37/+NJST/ebxiYMy4QgZY9s3UrGCUhBLMSfQABx2YA4Dk0fdT9a5dHLMf94QxOSTHc3EJLB7p6CKUO/jNhjQFzp6R7TSEiWthynMU1WoezYRVDLLBDid8DTmcl0wleFSg7U2GP1QVWSfdTT/U5TEY9B+0l5xQX35sIeHmCL0hgl5J/EOmNveLwRA6rCDg15DMfeapuMG/BOGzQEdye8I4ULrF7UbJyt0nTG3gHhG/D/Heb4d8p3+RR6Y0Tkx2KdnWF17MNjsZhSYdz01tgDUNOYCEc6Y2NYwCugyRPwGL3t1Dn491RZ9ZoYTq2ob6iIK/KmKhxeuagxn21eugISCG9Bn863mOYboL4tBKMg0EBVC4x86om2sfEmFpOjEz+JxS5qzGebtb2Nvf2/sRiVLk6XhZjG6ZKKSOC4GrXKKXWVJWRjnWvy1uNqLDZ2QWHKRviks/NdZyxKEWXveXgVV5/pECQavmrUkvHOzjVtlfW2MzZJ6OLEcNBhYyIkqwEq30vQJyDHIwRjIKDVDpKNA4A6ZGwEOgPvCn8Hmgh0vqfNIHUDkxeDyJaH7nhnPPCez8YDgbeyn/hDwOAyhjsQULOPfx8IxAW9Y4COhHgsEHhyMdMaxjX+k0AchMHvA/G4sj9D1gBWX9fT8wVgQYLXH7DWMfCeLjGy0NPCo0p1GOM+TRS83iAQgfGAspVBwvF4YEJfEa/FZRJq/Aeg0WpNPB6n6AgavLsQERn32hA4GhVkPwvBRjnWdMJJ+RYU3hloQHYZHRc1d9LYNVzjCn4WfKe0E5oqkH3xdfVjmgloJek9afzK3ycuQkQ2QjQRj7+na2AJtCwM3WgjHtdHACEa10VE63om0hSl6Px7Y3MHjbXSxIOyy/iT7jt6Hw/qqYU/BONqJpLJYHytUFegnMoJS48FP1yAiIwargWDskDgZ1ANRrIRDK5pTYSRRDCoLpH498HgR/XT03fQjNCMDAYTUefLKdt4uKl5j9Z1Dgyv9XIKIgY/qjO5aDAYVGkINAPxSBiOfXJeRLa9tglQTtBeamEKIq7rmehOBNXQ5PBHOKXiZhOJBNwV/CSYCDo/sWGbl35MJD4Vgk5aS2hUJJEwiMgD1YQ6DrrX4JQ6YkwEEyAe3IJEYt1xEdk0XNdJKO2kmm4fjS5DJibUHAWtAUeNU/4TpDGSSYMfnF5iMK2Ao0qYKW9AiY/G+DOMiR91KKACXvWvIuuJhCTIxxJOxykT4WQikZTUd+BmUku3T8YzFFgbDwQBqNR6KkTX5TiNJhN6jDtkLIQ04rTwk3nVkCUbCQMUjeApfSKXBZwJ7WmUJBUbTxS1d8RYCGn0fdbdgqyc0tINBE1qkSlsJg1BiCYBcUOdBIwkkyNynBraO2IshHg9qasmyJKq8zMymUxqaSnfC8OIhzanEslJrbquf0Iw7Usmk58cLTZMO8JTyb4CEpnYFDhpKqlx8F/A5U1NRHcyaVgFEu4zKKeeEz5CDcYTfXAxJxcZLISSDsFTIfDnPg3KJAr+1jdhvD52T0S1N/JNQuvJ5JSTYcpC6O7Tcof/1LcpUKW+qCKijSJR0JRpYmaunALEdd83B4sNA6GwCYSFIQE0gpqDv/Qltc8hqKK6KGSyr0YhoZ2nHNzQsEhIQDGJHunTiyt52mcITfx5o7r3QrTPUREtEnLuqb5nmOOf9iXd2nlpqm9KG/ZLwrLEeCq6c8M+I2FOJYCYnKLJ1GeQQYhO1SMKXC/Xt+EYIlMt7cvl1OQSJnOUhnzN5XQfyeZUro7Mwk9zuS+OjYlM4yHgTGqF5QvFRRO5nGFYINGvX84vInqWy+XqdeLcxjSnASgtCoXNXA6qjPQ199WgmkA2zn89eoncplPVlEnDjVzuqz4z+0bdw6BDUS7V5TAExTOnqinbJzNPjR4JX3NPeU7K5Z6yTr7QUzkOnDHGnSgIq0ltOTsJ8iEq5SRjpOHPUGqcmpsy7pdCTKaihmKTcgtSikrJZBjuztdGykMw/kcu9VVfQaQgyPA35nKBnqVSqQYjhOKQSmkDAv4vl5pE7lTqM5uIMqG7djsmYyUUouCUVm3476AofsbqprABF3NquGDWEE8avBI2U6kfvGRgrssEeq0aE3RmYyaE0EylvmvPzfwAF19+S31nuhS9QalnDhVTdkKoNkCl7rrQoN2c0Q/UZXLvHw4NiBYIOSnVn9JE/K8fvEz1f2e6GsR36rtDqwsrhGijv39Dy8T+VH8//GEqGDTI+x3aVLRCyKEf/WpsCd/7FfvJMmAI29DzP2cS0RKhMNPfr4wP+CcV8OckcDIpQaD7d2eWiJYIOfS8f5sSUdTn2wjjbUYpII3Vm2W3WSME6X7KH+c/n/5PoNeJTjPWGvc03BtHqqlFDbf7f8hR+Z+78ENPP/oZaw2EuTPjhTVCqKDPlReFAzTamKQQNqenpx0JU2uEEFzTUeN76uhzplqDfkxPbzsxXlgk5J5P7xS5JTyfnmYKU7Q9Pf3TifHCIiH+Ybrx+Nf0NNvAJm0xql/DrBL+NN14KsVzporB/2JUv4ZZJBS2p38V8YjRaVNq1nEpRxLRKuHm9FaxVzQR2RyFqvXTgfHCaqWBUlMcWjTYfjHNv/jnjPFd3awSQmUpVkyYmd7aYhrYIKe3pNrN6jWrhDQRixWTtrbYwpQmogOlxiqhGN0y3Xj8a2vrF0u0iZuMt6a6Wc5D9CJtCtOdLcYw5eDW2L+CskyIf6d/FV9BeL61tc1yUeHX1gv7ZzWWCcV8eqs4e/Dvra0XTBM36GjJl7JmmZDDL9K/iy8hpbfSMwyIwnY6vSla86bUbCDcTr8oPsL/TqdfMCSUuJlOb9s+Ilon5NxpU63houk0k4hwJaYqXP2i1gnxr/SLYr8wFZElE1+wdatqNhCKM+n0TlH6QPVhijfhRTqdtzsRbSCkjpUT0V23r+hXOv3b7jC1gxBqTXqmGEcCEQ/q9hUfQLcdmxHtIOSk9vRecf7g3XQJdW2jxRQQebmfiHmMEY+tRq0thDQoTTh4L51ur/9C9MakD/JYwNzM7729F3t7B7t5UbBCaQshx5WICHK0s8Tpzh70az/YPWgH1PZ2+eve7x2OXUp7CKmIuyXFpt187BwmCrt7FKzdaAB5MCMxQtqkoQR+mEYygXq6U79X/Ex7edvbzbNkpU2EeL+93VTnxTx1S6rXJc9OBUAZcn+nbtdsIuSkvRLB8C71qc45itypmuXr9cwuQuEP0Jj0wgfg0UFdiLUA9+qOCfui9F+w36YFhfgHDtZTUPndf6vaHsO4YQ+huKN4sOspPizt1YWIawHWr6BthKoPplQUpX+v/Xtt/5yInv1r1QmZZuW2EPIH11QzOSHm6cHzqejZvVbdGIYezh5CccbghmlPt4B4Dt/EnRqAphQ4r9mi4aHBjz8mvRTEP1wtRqVdFat/CqiYDYSe/TaDI23mFQW43nat7bBmkThsqwgnG6t7NhBKbQa71vbHHEyiBM63Xau+7vMcQJtqxrz2t2Gv7cDsi7mFKMpN9sXKTnp2q+JBZ+bNcOs7wpLZmTILXwhksD/5SrVCzNcAPGRfIVom9BzcK3bm3n4ZDs/Z4b22e237nvKeiofVAe+xDRSyWSaU2u6Z7KCcUqK4T88dzpRj9Oybr2Gyktyuwyx/ulbqXFlCwMgfyoxnJYxivgbgPStbjJYJD89LCDLuyuf/mtPR86cG4F8LElomLL39d8vloWIe6fAubbLPGzURZ+9WB7xraZfYIqF4crfEqnwWL0p379Emh0afxcPSaxSZJQmtEnr+mt35p7KEYHm12ZnWynPyTw1Caxv9VjU8LHGvmjsazT8GxNJLFN8yaxJaJZTu/mOyqhKKhuaFeiOemK9gtllru95WCUv8qRZSnn1jyzNl8/6wBqCF6Yxs1gjFfIlDVeuM7rZ6M8SzWhKeWAtSq4Sl/lWT8K+uH701d2FF5TmqRWj1MSmLhLO37/wj/1J+g0OVG3uO5FZ36Ne8BxDvQACK0KVwTP2lmnJFi3XGMuHJ7Tsmq7hj65nT297Og/zw/ejlbMkFiu322eV+uiaemR28fVLBIyPgnTsQeh6Auz13WB3wziG7cwWznfC4bFSJnqPbxkb0NlDm27UkPLIapJZHi9bbJmstN1yI0nFRQ8Vvz19z51KzHKT2E94uHb9Ez8mdonathUFculML0OpgyFlfW5T62Pq3eD9G9OT/mu5Da2EE8MyW3qDihtaD1PLM+7jUx9ZjSfcL+I5azYBaroqn1RHLhnydZpUQ3C9jRzAaiFTK/MlxmdPaNCVftrdupzY8PmR1bXFWzrGb11tPj6mdtl4vd1odM8XZGoQ2BKnlPJRulrfW69Ray526rgfp3PUK3Qst7XgEzCqh51hGuX7z+nXTC/P7m9p3bVIgdy7TQP1+0wYJre9EzV6v127qc2nz7TCZ5TkpNeu7+jW8LLEbc5rf+RvVW1pc+ypmfc/7qLqbJW7f1LqKJ9W73rTl50ts+OzpRn2mr2g9f6u3LD/FrdesE3rm6gI0uO05rd50rkEIIRPrITQMAFKNptZn3dTseAp69saNW6VW7tgtQ4zSfpXa35D/2PM8tB0aQrEpR1POjJMUCO9zt7VgtjyLwZ2eE7CodniOqze2uslWMFuexRClcwIWr6tq3BeWB6DKmE3PRJ0H8b4JULp1v1rzU3sktOvJPTF/WtVdCmgu/qI0V4Xxvk1paNvTl6J0fL8a4/1bsyUeix7p5LRSr/u2TNk4+wjpZsz9KnZUPqtEz9lxhR52/UiwbYT0E96jSnzH+QoPYSjbHOW62JWGdhJSZ+dOy/h6VJlP6SaV6WZXGtpKCOYR83PHt4rwzqSqfNREDzdrZrQrDe0mpN56ROnsZG5u7uRkNs95auKp3UzBaptDbm7BgX8yRQROz3nh1D4e8USvOvasK6hluQcX9j/z1jTIyNm541OwOduuSQa5+cYhVMQX6RfbrkiGudAl/b/1F2RogXOFmxoRd3Gu4aYmRCHONdBIiWi3kYyLc4Uc+EdhGsZQCxC6Bps4TNE8JXRizG8QgyClhF7JiX8nrSEMLciErt5mFVGQQgphqFkJUa9LIWxaEUlIJQw1ZybiFpdK6FpoxlGfhF06oSvThGMi6jISzjdfJsplRidsvtkpHeyLCF29zYVIRkJmQtdQMwWqQOZdJYSuweZBFEiXqwyha6hZApUYAIsIXcPNgUhG5l0VCF0tuAkmNygTclUkdHWNXPVkJOo4WIHQFepFV3p6g8NdruqEIGOYv6qMAiItJTylhC7XgwwiVzAfCZJ6Q6U05QhBxyHpikEShDILZfgqEUI+Dgy5MboSmIQgjDIt8xVIKhGCeecHeofCI+4Gt+zg8EJXWfUU+39UZ7UiSwmOSwAAAABJRU5ErkJggg==

 

Seigneur, donne-moi de savoir venir T’importuner, Te secouer ; 

Donne-moi d’oser venir Te confier mes moments de joie et ceux qui le sont moins, 

Donne-moi de venir Te présenter sans détour mes égarements, mes manques d’amour, 

Donne-moi de Te présenter sans jamais me lasser ceux qui se confient à ma prière et ceux dont j’ai la charge, 

Donne-moi la grâce d’intercéder pour notre monde et pour mes frères. 

 

Seigneur, augmente en moi le désir de la prière : 

Même et surtout les jours où je commence les laudes en bâillant, les vêpres ou autres prières en ronchonnant, sans envie, 

Ces jours-là où c’est l’obéissance qui me fait tenir un engagement, plus que l’amour de Ton Église et de Toi. 

 

Seigneur, donne-moi l’envie de venir T’embêter sans cesse, 

Donne-moi la grâce d’un cœur priant, sans arrêt, 

D’un cœur tellement tourné vers Toi qu’il sait se faire prière à chaque pas. 

 

Donne-moi de savoir venir auprès de Toi et être insistante, presque pénible ! 

Mais, dans le fond, je sais bien qu’avec Toi, 

Ce qui compte, ce n’est pas de Te secouer avec force : 

Il suffit de la limpidité d’un vrai cri de foi 

Pour venir toucher Ton cœur et en faire couler des torrents de miséricorde. 

Alors, Seigneur, augmente en moi la foi ! 

 

 

Une histoire de coeur et de partage

Dans le magazine Vocations de l'Oeuvre des vocations (voir le site : mavocation.org), ce mois-ci, un sujet qui me tient spécialement à coeur et auquel on n'est jamais suffisamment sensibilisé il me semble. Petit partage donc : 

 

 

 

 

 

mardi, octobre 8 2019

Traduction OR - Et vous madame, est-ce que vous croyez en moi ?

Aujourd'hui est paru dans L'Osservaro Romano, le journal du Vatican, un petit article de ma part témoignant de ma rentrée, pour toute une série de leur part sur l'école et l'éducation. On peut le trouver en italien donc ici sur le journal complet ou encore sur l'article spécifique.  

 

http://w2.vatican.va/content/dam/osservatore-romano/homepage/os_logo.png

 

            Encore une rentrée. Une rentrée ordinaire ? Oui et non car un enseignant ne peut jamais s’habituer à la rentrée : il y a de nouveaux visages à découvrir, d’autres élèves, c’est-à-dire d’autres êtres en croissance qu’il va falloir aider à grandir et c’est toujours neuf, comme un défi à relever. Le mélange d’excitation et de stress qui nous habite les jours précédant la rentrée est assez caractéristique : saurons-nous non pas continuer mais bien commencer à nouveau cette année ? Avec un regard si neuf qu’il porte l’espérance chez ceux sur qui il se pose ? Pour moi, professeur de Lettres dans l’enseignement public, cette rentrée marquait aussi le passage dans un nouvel établissement, du collège au lycée mais qui n’est pas un grand déménagement puisqu’il se trouve dans la même zone de cette banlieue dite pudiquement sensible dans laquelle j’enseigne depuis six ans. Je n’ai pas choisi d’y être envoyée mais, touchée par ce que j’y ai découvert, j’ai décidé d’y rester. 

 

            Ici, la pauvreté, matérielle ou humaine, est fréquemment présente, parfois de manière cachée : il faut simplement gratter les apparences pour la voir apparaître. Tel élève n’a pas de famille, cet autre vient arrive toujours en retard mais c’est parce qu’il vient de chez son parent qui habite loin, tel encore est en situation de souffrance. Et il faut faire cours dans ce contexte trop souvent lourd qu’ils apportent avec eux : si ces soucis viennent de dehors, on ne peut leur demander d’en faire totalement abstraction. Je crois qu’il s’agit pour chacun de nous, enseignants, de rester présents et de savoir donner généreusement de notre temps dans des relations interpersonnelles, à leur écoute. 

 

Un problème dramatique ici est la quasi-absence de mixité sociale, notamment sur le plan culturel : comment montrer autre chose aux élèves que ce qu’ils côtoient au quotidien ? C’est l’importance pour moi des sorties scolaires, grandes ouvertures sur le monde, mais, sans changement sociétal réfléchi, cela ne peut aller loin. Comment favoriser une culture de la rencontre et non la ghettoïsation actuelle, aggravée par l’individualisme moderne ? Selon que votre banlieue sera riche ou misérable, votre établissement aura une réputation favorable ou bien minable. Cela a aussi des conséquences très pratiques sur la manière de faire cours : mes évidences culturelles ont dû faire place à de longues périphrases pour expliquer certains textes. Et j’avoue ne jamais être aussi heureuse que lorsque mes élèves comprennent enfin une œuvre en se l’appropriant avec leurs mots, parfois fleuris : la barrière de la compréhension a été franchie, on peut alors avancer et faire savourer la beauté d’une langue. 

 

En banlieue française fortement marquée par la présence de jeunes issus de l’immigration, la place des filles se pose également de manière cruciale : beaucoup se sentent en effet limitées par le poids culturel dans le choix de leurs études alors qu’elles sont d’une grande intelligence. Comment leur laisser les mêmes chances, les mêmes ouvertures qu’à leurs collègues masculins ? Il y a tout un travail de sensibilisation, ne serait-ce que pour les aider à croire en elles et je me rappellerai toujours de cette élève qui, un jour, s’était effondrée en larmes devant moi en me questionnant : « et vous, madame ? Vous croyez en moi ? ». Enfin, de manière plus large, dans l’ensemble de la France, la réforme du bac et du lycée laisse aussi augurer de nouveaux défis dont il va falloir apprendre à se saisir : les filières ont été supprimées au profit de choix de spécialités pour permettre des parcours normalement plus personnalisés. Cela sera-t-il le cas ? Le temps seul le dira. 

 

            Mon travail est d’être professeur mais mon être profond est tout au Seigneur comme vierge consacrée. L’insistance du pape François sur la joie me marque beaucoup : « Là où il y a des consacrés, il doit y avoir de la joie » a-t-il martelé à plusieurs reprises. C’est très vrai. Alors, je crois qu’il s’agit également d’une part essentielle de ma mission : diffuser cette joie profonde que donne l’amour de Dieu parce que, je le crois, mes élèves sont aimés eux aussi. C’est l’humble fidélité du quotidien, les manches retroussées pour servir, et c’est ma joie. Et ce métier de professeur, qui est aussi vocation, en devient alors à chaque rentrée plus rayonnant : il s’agit d’aider, chez nous par notre prière, en classe par notre témoignage et par notre proximité à tous, à faire signe vers un Amour plus grand, qui précède chacun. 

samedi, octobre 5 2019

La case "père"

https://cdn.pixabay.com/photo/2012/04/24/17/48/male-40642_960_720.png

 

            Cette année, je suis professeur principal d’une classe très difficile. Oh, en cas individuels, j’ai déjà géré pire : mais, en termes de collectif, d’ambiance de classe, non. Je n’ai jamais vu ça, je n’ai jamais géré ça. Plusieurs élèves posent problème et l’ensemble de la classe n’est pas au travail : il n’est pas de journée sans que je reçoive des mails de collègues pour me faire part de leurs doléances. Dans cette ambiance délicate, quatre cas plus problématiques se dégagent du lot et je note que, dans ce cadre, trois sur quatre ont un père absent, d’une manière ou d’une autre ; pour le quatrième, c’est encore plus compliqué familialement parlant. Un cinquième cas, qui vient d’arriver, se réveille aussi et est géré par l’ASE. En réalité, si je regarde la liste de ma classe, ils sont encore plus nombreux à ne pas avoir de case « père » renseignée ou en indiquant un bien loin géographiquement (sans même tenir compte des divorces où les parents restent relativement à proximité). 

 

            Bien sûr, il ne s’agit pas de nous servir de cas particuliers pour en tirer des conclusions générales, hâtives : certains sont élevés par un seul parent et s’en sortent très bien. Mais mon regard de prof en zone sensible, là où vivent les plus pauvres d’entre nous, constate tout de même que la plupart des élèves les plus problématiques sont aussi des victimes, en quelque sorte, de familles défaillantes. Je n’ai pas l’aplomb de statistiques pour le montrer : c’est juste ce que je vois, au quotidien. 

 

            Vous me voyez venir… Je ne comprends pas pourquoi un projet de loi puisse créer les conditions dans lesquelles un enfant n’aurait plus, dès le commencement, de père biologique. Je conçois qu’on rêve d’un enfant plus que tout, je conçois la souffrance des personnes homosexuelles (et pourquoi mettre les femmes seules dans le même sac ?) mais l’enfant à venir ? Je pose vraiment cette question, avec inquiétude. Même un divorce – et je le dis en connaissance de cause, en tant que fille de divorcée – est à apprendre à digérer pour un enfant (même si je sais bien qu’il est de bon ton de dire qu’un enfant s’en remet facilement : je pense qu’aucun enfant de divorcé ne le dirait), alors, l’absence de père non du fait des aléas de la vie mais par une loi le permettant ? Cela me met profondément mal à l’aise, a fortiori vu le caractère absurde de certains débats entendus à l’assemblée, même si je veux aussi garder confiance dans le bon sens des femmes à ce sujet. 

 

            De l’autre côté de cette réflexion, il me semble que les « non », que les propositions de manifestation, ont tendance à se focaliser justement sur l’unique « non », non pas assez à dire ce que nous souhaitons. Rester dans le négatif me semble insuffisant. Le titre du document des évêques, dirigé par Mgr d’Ornellas, Quelle société voulons-nous pour aujourd’hui et pour demain ? posait une bonne question : il faudra aussi l’exploiter. Je rêve d’une société en tout cas moins technique, plus simplement humaine de mon côté mais je sais aussi qu’il faudra discerner davantage pour l’avenir. Peut-être que nous manifester, c’est avant tout aussi cela : discerner, comme chrétiens, parmi les autres, ce que nous souhaitons vraiment, et dans tous les domaines, comme suite pour la vie, pour notre monde, pour notre humanité. 

 

mardi, septembre 24 2019

Filaments d'un temps de rentrée

https://www.courbevoie-athletisme.fr/wp-content/uploads/2019/09/240_F_165558784_vhXom7HcXfbYEBoFqS88yJPSLM3Mxxdj_1.jpg

 

Quatrième semaine de cours (enfin troisième puisque la première n’était que d’intégration) : les visages de nos élèves commencent à prendre des noms, des anecdotes, des interpellations, des brins de conversation et d’histoires vécues. 

On a commencé à repérer ceux qui ont toujours la réponse, ceux qui sont à la traîne, les grandes gueules, les bavards et les sacrés filous. Et puis, il y a ces discrets-là dont on ne sait que penser ou encore tous ces loulous-là qui commencent à se réveiller, un peu trop (Façon : – Retourne-toi ! – Wallah, j’ai rien fait ! – Ton carnet ! ») .  

 

Partager quelques (déjà pas mal) de rires et de sourires ; 

Partager – déjà, hélas – des détresses, des galères ; 

Avoir – déjà aussi ! – changé des tonnes de cours pour être mieux ajustée, 

Et bien sentir que ce n’est pas fini. 

 

Dans un nouveau lieu, plus grand, même bien accueillie, les lieux sont toujours un peu froids, revêches, il faut apprendre à les apprivoiser ; il y a, au début, des moments où l’on se sent un peu perdue, des moments de solitude. Et puis, progressivement, tout se réchauffe, des bonjours non plus en l’air mais adressés, des discussions avec les collègues pour rejoindre sa salle et non plus y aller seule, des bouts de vie, même minuscules, qui commencent à s’échanger en vérité. 

 

La rentrée, c’est apprendre ou réapprendre, l’art de la rencontre ; 

L’art de se laisser déranger et déplacer pour découvrir tant de nouvelles personnes différentes et formidables.

 

La rentrée, c’est aussi laisser tous ces visages, toutes ces vies, habiter ma prière, même celle du soir assez éreintée ; 

C’est demander au Seigneur de leur montrer, s’Il lui plaît à travers moi, combien ils sont aimés. 

 

samedi, septembre 21 2019

L’art de la liberté et de la nuance

Alors, il faudrait ceci ou cela ? J’ai été agacée des débats façon pattes de mouche (je dis cela pour rester polie) à propos de la position des évêques quant à la manifestation prévue le 6 octobre : manifester, se manifester, rétropédalage, manque de conviction... tous ces mots ont agité la toile catholique plus que de propos ces derniers jours, offrant un large éventail et de toutes les sensibilités, et de tous les trop habituels noms d’oiseaux.

 

Pourtant, cela avait bien commencé : une belle soirée largement diffusée sur l’enjeu de la révision des lois de bioéthique avec des évêques présentant des arguments clairs et concrets permettant de nourrir sa réflexion. Oui, cela me semble assez évident qu’un chrétien ne peut être en accord avec ce qui se prépare et il est heureux de nourrir sa raison à ce sujet. Et puis là, paf, soudain c’est le drame : mais alors que faut-il faire face à ces lois ? Que les évêques nous disent-ils de faire ? 

 

Falloir ? Devoir ? Même si ici ou là un mot maladroit a pu échapper, pourquoi tant de chrétiens semblent pris de détresse quand il n’y a pas un « tu dois faire cela » clair ? 

Nos évêques en appellent à notre conscience. Ils ont fait leur job, ils ont contribué à l’éclairer : à notre charge de continuer à la former - et à la laisser former par le Seigneur car il ne faudrait pas voir à oublier le rôle primordial du Patron dans tout cela - et de discerner, en conscience, ce qu’il convient de faire. Ce n’est pas un chemin laxiste, c’est un chemin exigeant qui nous pousse à nous placer toujours davantage sous le regard du Seigneur. 

 

À lire toutes ces réactions, je repense à l’épître à Philémon de Candiard : puissions-nous entendre combien notre foi nous pousse à la liberté ! Il n’est évidemment pas question de lire la liberté comme un appel à ne pas s’engager dans un combat mais bien d’en avoir le choix er celui de sa modalité. 

 

Qu’il est ardu l’art de la liberté ! Mais c’est aussi en grandissant en celui-ci que nous apprenons celui de la nuance et que nous parvenons à distinguer en l’autre un frère dont la conscience se forme à l’école du Seigneur et de ses pasteurs, pour lui aussi, même s’il ne pose pas les mêmes choix visibles que nous.

samedi, août 24 2019

Lumineuses vies orientées vers la Vie

data:image/jpeg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBxMSEhUQEhIVFRUVEA8VFhUVEhUVFhUPFRUWFhUVFRUYHSggGBolHRUVITEhJSkrLi4uFx8zODMtNygtLisBCgoKDg0OGhAQGi0dHx0tLS0tKy0tLS0rLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tKy0tLS0tLS0tLS0tN//AABEIAMIBAwMBIgACEQEDEQH/xAAbAAACAwEBAQAAAAAAAAAAAAACAwQFBgABB//EADcQAAIBAwMDAgQFBAIBBQEAAAECAAMEEQUhMRJBUWFxBhMigTJCkaHBFFKx0SNy8BUzQ2LhB//EABkBAAMBAQEAAAAAAAAAAAAAAAABAgMEBf/EACMRAQADAAIDAAICAwAAAAAAAAABAhEDIRIxQRMiMlEEQkP/2gAMAwEAAhEDEQA/AKfEEiXlNKRXpeluPzqxDe5zkGKfSOo4ot1eFI6W9h2JnuV5KvMtSVSFnvTGFMbHmehZpqcLCwgsMCEFiGBCz0LGBYQWJWACzzpkhUnfLi08R+mCRJRSJZYRImCSsArJBWCVjTiORBxHssWRGRREEiMMEiBAxOxCxPRAFGcIbLBIiN4RAYQjBMAWRAMaYBEYKIgmMIgEQIBE8MIzyAAZ4YRgmMtBidCnQNt2BHiHa5DA+okUVY9HnFEurE/4wtlV6ThcGpRV353fJGf2EoeiaqqjXlKnTUD5tLqC52L0z+UHjIOTKG5tHpsUdSrDkHabcVusZ8le9RQsMLGBYapNUFhIa049KcaKciZVBK053RJtOnPTRkeS86QGSIKSyrUpGNOVEplFKQCslskUyxxKUVliiskuIspLTKOVglZIKwCIaWI5E8jWEAiMpBmeEQsTwiALglYZgmALMEw2izDBoSIJEMwYwWRBjCIBECAYJh4gkRgM6ez2AadGzJNKQkaS0aee7G7+CrIO3zP7MfqeJ3/9AtPw1ejnC9eeMZOGHrn9pU/DGtfIbcbHGfabT/1ShWTL4YdW6kdXsSJjM2reLNIiLVx8wWnGpTk64tSrEMuMnIxxg7jB8bzlozui+ufwwlKUatGS6VGSVt5MyMRLehHi2lhZ20m/0u0ytftrWIxmK1HeRHpS9uaHMgVKM0iWcqlqcQ6y0qU4hqEvUYrjTgMsnVFkZ1lRImERliyslMsUyytTiORAKxzRTRpksxbQyIBEogGAYwiAYyAYJhmAYEAwTDMEwMJgGGYJgQDBMMwSIAM6e4nQC9AkmiZDBjUacEOzVnTeXGj3BRgQZn6Dy3tDFPpUe23o3wYYamrAY6cjPSfTMayUqvSroq4HSCu2B/MoLKvgbd5a279W5mGfYbJGpaMtPpKEkHY58jvE07WaS1phqYBE8NgO0K8+dWTbj/pVWlpuJPrWmAZMpW+I2ouRiZ25dnVVpkMrcWnpK2tazX17fOwEh1bLp95vXmZ+DKPaY3MhV6c0F5TA5Mprl/E1rOotGKupTkSqAJMrsTIdQTarOyM5iHEkNEsJrCJlHYQDHMIoiUgphFkRxEAiMiSIBjiIDCBFGAYwiARGQDBIhkQcQACIJEYRBIgCjPDDIgkQAZ0LE6AWwjUiAY6mZ57sSqMs7ZpV0jJlFoKjF3b1JfaZc49feZm2aWtrUxIzOl+Wtzp92CAuJZTIWt4VGQMnbA9Ze2F8zD6hj9pzctcnpdLasp0BamZ71TJo9JlZfVCfSS61ziVFa9Zm6SuPXt+s048ie0X3OlVeJKe4SXl4JUXE76uaVVWWRKiyyqY8SO4WbRDO0q11iXWWDqsjukuESgsIphJjrEVBKJHMBhGMIJjSUYDCNOIDRkSYJhmCYyAYBEYYJgCzBMMwDABMAiGZ4YAM6ezowsRGIYhWjFM852pdMyZReQKcl0WkzJwtbZpbWg8mUVCtLChWmdmlcaJ6mKZ6diMbwrLUFGAXYnbfgCUr3uQQPEfaXtJFVflB27k53PgTO0fZVv8ATUULwD/5NvsIT6mo26zKEa3SKgFACvYoDt4kmleUSGb5IG2RkE5kTB6kve03OC7f4xI+KdQ5+ay9J4bByo/t8GCmo0yNqCsfAQZ/YT261FSihaQ2I5TIX0jwam1TTqjNN8kDcHnbvKO6QiTk1TowTQXqK8henIPtF3QBT5igrvgqex9D4m/FfOpZXr9UdYyJUaTq+DINVJ2VYSjs0SzQ3EWwmkM5LYxLmOMU8oiWizGNFmUkswDGGA0ZAIgGMgmBFmCYZEEwBZEAiNMAiALxPDDMEwAZ09nsYNptJCPIYMajTzNd8JavHU3kVDGq8kYsqVWSEryqpvJlMwOFhTqS50nWRQGAqlvJG8zqtLTRKNMkvVyQOAO59fSRf0qvtpqXxApGWVCDyvSIT/EnU2KScemTj2iqGuBDsiKM7YUbCSauvUThhTBbueP8czJRj60E/DSw2N8L07nztI9XW6gHdTnOCNv3jz8Qjq6gNukbADmJqa+GwGpq2OMjODAG0NcqMBsTv2XOZNbUA7CnUQjI/Cy8n7yHS18AYwAAOABj7Ccde6kOD0sOPbxAKLXbI0X6fytkr/1zxKl2mzN3TuECVgD/AGnuD3mX1nTWonPNMthWyD9jO3h5Yt1Ptz8lM7hWsYt1nrGeAzqYlMIl5IaKdZUQUorxZj6iRJlokswDGEQGECLMExhEAwIBgmGYJEAAwDGGCYAszwiGRBIjAZ5CxOiAFjUMXiEs8t3nqYwGIUxyCASqK5kxFke2lkFyMxTJxCNmTtOZmcU1/Mf0kdLfJxJFlTK1B7GK3pUNlR+HaLABqx6u/TxJdbS7SkQGQcbEsxz9szOW1yT+Dn+Y8W11WIb5bH1OwxMVNFYJaZ+hFz67/sY35SEj/hpEZO+AJU22jXA7Lv8A/aHb6RWJwWCbecn9IBYILVHK9IBJ3BHV+mZJqUaSj6VTBO4wMH7Smb4eq9e7DH9xJ/xHPo1XGC4IzyM/zAJTVbdDkKgb0AI/TtId2tO7X5RIQg5UqNs+o8RQ+HamSCygbYJzv9pNp6ItJlb5v6rz7YjicnYExr59e27Unam3KnB/2IkNNV8aaW+VqohYHPU6jO/bI7TI5nqcd/OuuK9fGcGTBM8zPC02hAXkdhGu0WY5lJZEAiMMEwIsiARGmARAizAMaRJFPTahUv0kKO52HGYTMR7OImfSAYJEmUrCo+QqMcc4GcSNUQg4IwfBhsSUxJcEw4JEADE6FOgBdE5aWZMe3I7STYWZZuJ5OvQxXigY6nSMt69kR2iEpbxxOiYe2tLzL200otgcAyjer0mH/WOCCCf1mn4plH5IhozopU4Kn9eZOr2KvQPQo6wD33JHbMoaHxJWCqpOcbZ74lzp198z6Tg55xtudszO/FeI7aV5Kz6M0Q0konrXLc7y5sNYycE4HbtMszYYoOQSJOaxc08q25HGP5mK1ve6qRUIDbADHvF3WuPjp/Nt9Q/1Kqw0Su31MMDPc7/pLSvoJyoU4yNyTncRAWl6uTs7fcyadVVhgcjzxITfDTbYqA777Y29JMPw+mAAxB855+0Arb3V3JAGPpPbvPDrRYYYAj+JPpfDqgkluvx2/WMf4dpschiNtx6wCLZaqQ3SODwPAlB8X6fhzWUYGF6gPJ7iaxNDpKRuQR9wZIurSnUVqdRVwV6c9/tNOO/hbU3r5Rj5GYJmo1X4RamhqUn+Yo5GMNj+ZmcT06XraNhw2rNZ7KM8MMiCZogBEDEZBMYAYJEMwSIABE2Oi3LVqagLshAx2OZm9Os/mv05AA3OeceB5MsWdrSoApyvVk+vpMOXLfrHtrxfr38a+pSNLbbfkDAlRW023fPWuSc7jY+4Mt2ri4pionHjwfBlDegqT2IBM4q7v9S67Zij1LQ1TJViQCfB27DaUVRcHEsry8JGAdu8rXOZ6HH5Z24b+O9AxOns6aIfQ7vQCScYHEKw0HoqAucZ4mo1FG6epMZx39Jh6eu10bPWSQW53GDzPFpsvTtkLfVrIJkDLZXIAU56d9yPtMhWqjfE1FPWatQKGJ23yNsmSLnSKFyrso6KrEtkuT9ZO4I4wd5txzFZ/ZneJt/FhWbMJRJeoWBp1Wpg9fTjJA9Bn99pKtNAuH6emk2G4J2XHO57fed3lXN1y+NtxXIcSZaXXTxtxDv9Jq0fxoQPIww8bkbAyFDq0ddjustholD+of5jkAKANuWx3MvK15SonCjP+BMFY6g9NCq957SuXJ+qebyV8bTDtrOxr6JZ611nsBJN5dYIIIxjeYW2dl4MmGq7+T7AzNTQDU06hkk+d9pH1u+xgI3P6j7ygnu7eTGFjZasycnMUupOGz1HmRFQk44jzYvkAKTnuIBfV9ZAUdztIF/qRdAdgQfvE09GqEHII8ZGx+8ba6G7DLbe2CYA7SL3P0seQRMVrViaNZkJz3B9DN0nw+y/UH77jE91nRaVQhqisx6QoIJGP4m3By+E9+mfJTyjp80Ig4mvq/CidDdFRi4yRlfp9Af9yBV+FK4H5ScZxkg/uJ3V56T9cs8N4+M6RBYSVcWzIcMpHuCP0zG6XaLVqrTZukMSM+uNsTSbRms4idxWGFSQsQPJmh1H4XYZ+UevA4Ozf/sTcfD1akFZMsSNwBjp9NzM/wA1fkr/ABW+wRZUxSJDjHG/qNxjvHVSK9UBnAXYDbMr6qMCQ+Qw5B8wrOuynIPiE1+/Ti3xs7ap8pCiqOABjufMpru+wShwSSftntmT7W4BIRj+IHG35pn9SsWDt9yPWc1Kxvbe0znSDeWIIynPj+ZBFo3PgyxKuo6mB3kZrlgfE6qzPqHPaI9ygkAbET2E2+86Wh9fubkpSLnt2nz25qgsSBgEnbmTr7WHqDpPGOJTM88ylc9u69tTRdEbZl38P6gFbLYx3yePWZRjOWoRLmIlMWxvNV1cjLUvlqMDLKw6nB425g2OtNWQ0yxD4JQgfjIGSjfxML1kma7RKpSipdNlrK+e65HJ8j/cmaRELi2yfa610npK5z69u+BxKv4hsQAtdRhamfy435BwNhkf4jbi8XqqJTx0k7E847gHxGUc1rd6RYZTDpn0zkZ8YJl0nxmJRb9oxR2a5YCaOw0tahy2yjxyfaZ+0GHE2GjumN+0P8r+Q4P4p1pbW6thVyR/ccy0VkQjCgA+B3iaVSj2UfpCZaZBwT6b8TlbF6jpFOr9QGD6bZnWFAUQFAXJ5PeJesVGOrHrKtbss5Jbjb7QDQX9pSfDsMHI3G2fQwa9VkXKDYenbzK641QBAOTkTqergqQe4xAJ9LU9t95IUo26tg+n+pm70Doyp38CRba+Ze8A1LXLoTlSR5HEhjWurKxWm6x+V5Fu2QM2NsiAWtBuoEge8TcXWJG0nUAhxnOT+0kX7IB1A7ExwaHcWgrKVcK2MlQcjG3mZ6v8MupDCpTHB/Edj74/eWt3dKNwZWPcYPJ3m9L2r6lletZ9ryhTYUFNTAZQRseR2Oe8rmumYYJ2kgXg+UAd/wDziVFRznbzJhU9QsKtNKlNlZcscYPfI43mcqacyVAjjGckEePGZpbb6hvtgSDr9tUbp6fqyMYBGR/5/E14rzE4z5KRMaqqWp9B27HY8xt3qocA43lK4IJB7HE8zOn8VZ7c/wCSfSU980g13LbmetFtNIrEJm0yDpnT2dGlYVKsS0Ua0A1ZwOo+egxavC6oGfSMvbHW/lr0OvUM59eNsTOU62DmO+dmPIn2InFlbn5jO2QuzNg7ZGeB6zR6dpnTRqO/9mwDYz74mUtm74mq0j5lUABgB4PBEVjq9uvh4dHzlODgEr2HnHpISMRNN/RugJYgjGwGcD0macbn3MwvaZ+61rWI+GLcMO8n2F/j8URa2IbGWlzT0yiADyc+ZJqu/v8AKlR3P6Svpvg5mvfTaLYPSAZC1TQl6eunt5Hn2iCiWm9T8IJhKjD6SCPeXWnJ0DAB9/MnmijjBG/nvGGW/pKhOApPt4kcrg4O01FjV6WKnbB8YyJIv9Lp1vqGzZGSO47gxBlmoEL1A53kvTbDryXJAmkFenTATpAHjE6olNh1AAecd4BAoaRSX6slsesHWdO6qf8Aw+R9PY+3iWIYAAqPtG1Km2Rt5jD5rdl0bpdSCDwYtK+TifRb6wSuvS+G9cbj2MwWpaU9vVwd15B8ia1tEs5jF5Z0FNPH3lTUbofiOpXWGXrJAyDjsT6wDdq7NkcGERJzMI93cHttF6bV+vLNxx7yddW4K5EpWUqdpUdwmek2+06k/Wy/Swyeds+0zbjBxLq3uiG95WX9HDnHHPt6Tp4bd5LHlr9hGzBM9nk6GDzE6dPYGjzyezpwukamMzOnRSbxY6nOnRwlOtZtfhThvb/U6dI5PTTj9rtuG/6/wZk6n4j/ANjOnTnbylWh5k6meJ06CUoMcjc8S3pn6PuJ06AR63I+8DPHvOnRhC1E/wDIsuLP8M6dEEHX1HSDjvPNP/8AbPsZ7OgB0DsPtOvz9J9p06MEacxyNz+sr/jH8nuZ06FfZT6ZbVeFh6WNvv8AtOnTr/5sf912VGOPMrqyDfYfpOnTn+tviouZFvPwiezp08XuGF/Uq4zydOnY5XTp06St/9k=

 

Hier ont eu lieu dans ma paroisse les funérailles de Sr Solange, une religieuse que je connaissais peu, n’ayant eu l’occasion que de la croiser ici ou là mais il me semblait important de participer à la prière commune pour et autour d’elle. 

 

Je dois dire que j’ai été frappée par le caractère lumineux de ce moment, comme je l’avais été lors d’autres funérailles de consacrés morts assez âgés, après une longue vie de fidélité, comme feu mon première père spirituel moine ou encore le curé de mon enfance, dont les dernières semaines à l’un comme à l’autre m’avaient aussi particulièrement marquée et presque bouleversée tant elles parlaient du Christ. (Là par exemple : « D’actions de grâce mâtinées d’émotions ») 

 

Si les funérailles peuvent toujours être à la fois douloureuses et apaisantes, il me semble que celles-ci acquièrent une dimension particulière dans ce cas, à laquelle je suis particulièrement sensible. Leur vie a certainement été, comme pour chacun, une succession de lumières et de parts d’ombre mais, chez eux, il y avait aussi cette joie primordiale d’appartenir au Christ dans toute leur existence. Et cette joie s’est vécue dans une fidélité de chaque instant, du oui quotidien, malgré les obstacles, les tempêtes, les tribulations, peut-être malgré des infidélités suivies d’autant de relèvements par miséricorde… et tout cela est grand. Ainsi la célébration des funérailles chrétiennes sonne vraiment comme un achèvement heureux, comme le oui qui a tenu jusqu’à l’heure de la Rencontre avec son Seigneur, cherché avant, sur terre, amoureusement, par toute une vie dans le visage du frère et dans le cœur-à-cœur de la prière. Accomplissement d’un amour dans l’à-Dieu. 

 

Aux jeunes, on donne souvent des jeunes consacrés en exemple. C’est important pour l’élan, pour ne pas se savoir seul et pour oser la folie de l’engagement mais ces vieux consacrés sont aussi à ne pas oublier et à contempler, et fréquemment. Car ils sont aussi vraiment des exemples de fidélité : sans clairon ni trompette, ils représentent par leur vie et par leur mort la force d’un oui qui s’est déployé dans toute une existence, malgré les chemins de traverse parfois chaotiques que la vie fait emprunter, jusqu’au bout. Et alors la mort, en nous renvoyant certes à notre finitude, renvoie aussi et encore davantage à cette résurrection qui nous est promise en espérance, à cette Rencontre vers laquelle la vie consacrée est foncièrement tendue. 

 

Alors qu’ils soient auprès de Dieu, rayonnants, et qu’ils intercèdent pour ceux en pèlerinage encore sur cette terre, pour notre fidélité dans chaque petit et grand oui du quotidien. 

jeudi, août 22 2019

Sans l’amour, pas d’adresse

data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAOEAAADhCAMAAAAJbSJIAAAAY1BMVEX///82fL8yer4teL0rd737/f7y9/sldbz2+fxbk8q60ehWkMk2fsDu9PqJsNjP3+/l7veCq9WUt9vD1+ulw+Hf6vVFhsTX5PJxodA9gsJjmMxKicWXudy/1Ol2pNKvyeSgvt54+0yVAAAOHUlEQVR4nNVdCbeiPAx9pEX2fV9E//+vHMqioqikEHDu+c43Z955o1zaJml6k/790UN3snPsNnlpVKldpJZR5kF4iRJH3eHLqaH6UZgbqQKsBYACSvsf9H8rqrKJM+foR1wB1T+HZQqcd8ReIYhypcpj7/9k6Zh5yjU2R21KE7hiudH/NmEds7G/s7uz5FoaevrRT70cmZu2y2wpv4ElAyv+P2ar6jU2R9IbRzKtk6Mf/ytafgp2+B5I8jT0j6bwGVHJ5fl14Ir7wxz9Zrl1+TCO9vVHbY5zLdbz68Csn3QeUblyfj5S/MGpegr5RgPYAVh6OZrSFEmpbTaAA0ctPB3N6gHxVivwEdzwjuY1wnFh4wHs8TMzdfsZOgKY+wt+I7EIZuhIUQuOpxhRLME7tPJotxHZRDN0BDuWonqhJthSrLIDGV7m0xNbUzxuFM09CIow9SiKHv0UHSiWx2z+k3Qngi3F/IgIzjdI3cQU3N2foJ7z/Qi2fjHenWG94wh22DsMP+9lZUYwY19rc6p2JthSdPfMbKjBrouwA8Cee6mLtjtBcWa13zz195+jAjzYbZ6Ge9vRHgDRTgS94hCCLcVyp9AmP2YIBcV9jI25vx29MUz3OJs6WYeYmR5sj/jUPMJT3FDQewy1PGwVCrArOcPouFXYgXwQ9eMMaQ/ybVS0T2rmPcAi9onNyiEUsqiVx+AmKUF/TTjDuMZtu7Dt9k/5F8Vy0ug0ln0yoQlq4ijxHcfxkyhuUk1KktJ+UkGaITYkn4pVrjdRIqqO51Zyx+L8SkgwkXMV3Irncrp+bMl8HjMIp2ktE8+wIn5n/k4yh8dg0yWlVJmdr5Z/ipaTHP/SCIPTTOaFx5/nlBqjs3ZQkU3TGL1soDh//dRzgaWoUe2h8BEbpEuWjIc9ANGoNsLoBBTYyxIr2INk1hAxPCMnKSjfp+jwychotyDSL4RIhqxe/NHIUxBG4y9U5HEay5e/aeQS5zRbKD9FEQQNEz9mKNURo8kNe7jFgvTLLmYQwSDZJF5QBCHFyQt8lMugySqi3rLCQuTHo44KaPL7qCQbfheXYUIbElPjoAwNxpD2QJlTFhAwTHD2HB9YXRDulpUEDCPUJLXxqYYMEbuRZNxMnDnHx1U6JkVCoXVDbZ2k1kmw/B1CQeAuUFGpdpX4huvy7T4AQWSKygVrMmlbzKkWLN22IIByh5qMR44QDBmBQ0RtfzWZSeRhGGJDpgVAxY3/JUPUiQX9LCXIKOIYyhiCM4YhQdiGyhZJZcMwWjIKhqhjPy6zTDAelyDdpqMYyhzyqajNRX4wQyXFCwpQ2zPYniFuHcpswiPUJCFICuPOtyUWIirwpfAWuJQ+WNhp6qDUZBQeHylnQ0smcIJACm0UUu3FSpw1RarJgCDyRh6tLT+W6YE8nKFQmiJ24P0zWJhBVJGLgCJhWmMPgFEKtBh3nC+T6fqKC/oQv1i+hUJLx5FnBouAyiZ2YMbSx0DXwZFkExO84o41y3KKOloPSJIRdiREe3zZHgdrxIiy+rqMgl1bMIp6gxcN0WjbpNTBPP+2Fn2ZUk1OkEz8+7tKKS+Z8dlzRTLFtkQKTOQp942iEr6fqXqoyLw3fFy/CEilwv1xtOoyb9tPl0quLQqRUkG+0gJ4NdNqLqkrSZkwmezLlS+1AFbksefr/atXdd+L80K+cxaRYmhlPRBoUJVBWMd1GJQVrOraYxNVJCQr6w67fqWaEOqzdRUJBIm2HofXy4wgU1+itASEAEbW60Qi+KYAGFQE/1TJcouNQVmhh97nU4Bkfz8i+wWGpBUlf+UPTFOKI/w7zOMZAm1jrAN6mjyDut3Q4baG1M4IZEd1jBhBXGApOtMcXelMWyTbIju21FlG9IjFAe2FHsBIUlBTJEcOIkkm+AU4zf6mWFoqthKrKtbXgTf79FHCVnhtBsoK4AlOR7U3kVIeS+GgRlFsrzZRf5JV62sBbMd2u86enT1HUEho3iOhalL+geAO0cwj9t9jIFQBm2B3e0ra72MW2X5dhAWO6CSMVMCsxQENr9Vmx6UoUey3AXx0PwtpsJ3i0Wdc9kryQ3XUVV5rG38tJcjIMxfv4FS7UOS79kieItpjnjLqHnSfoO6wVQS2V2/dWZwIL5kZsEvL0g/wqENw8j6JX0Edgu8dcL9Cpw3BiTrRoEAaguObT1AA3+NsOagPmpZBpbvL45iA+xVkITiZ9gkNc7vbKx9xXMD9CpIQHJTDAu5X+BQhuEahx5cGQYtoRqN0lsbmIThQqWRlsXkW/Ig7rD4jk9Vsz4PR9JxbhW3n6fEB9ys2DcF/IeB+xYYh+DF35X3HdiJpij5XW2Cz6/QOuChvIZxtQnCyNsEbYJMQ/MibVb9jA10fwA8F3K/w12cXj8xwL8HqLPihGe4lWJsFB/6DwcwUp3Uh+L6SEjl4a+bp7wXcuu+Z16CpH+37mnk6leb5dRNcTc8/JGeqOtm5zqtC0UQ5IX/cCqy4t2xaLBLZmihY1JSiyutz5uxmY0+JWTdWoYhCyTF5MZFfS4fgfJLhvvWkbb+lZaoUVlObCfEs1v3o2hiFIopAJyzAfoyVcb3N75gG3Mm0uxiIElSlMJprRDRt1cR0S5vz2cBsylBSiPKU4U5m+6cB49wuXTPZeM46Z9dStHl2Ak+yOl/mxmf+lOHW3/qdlqWmWO55q2ScE9UW8LfFyWKVaM+3rZzxIfhrxZaXaveV/vLrLU2w6mg1SydyLZvPsusWBgM7Ncrry44VHYLPZbiTa2mkdvctb56A25a7huTp7FZvBq9dDWLVu3GU+XPmDR2Ca/PZw5OfRbErrBufvY1ODGXlnuUsbFJb/DVFKD6SsyIPL94stRFnXGgD1ceROPneJcwL8dWvnwucWzNdKb7Aia2Zy+26Fd7Ei+YFSgsOfNFRqBPFTWfxXv+9ZsWI2aom9cu9du1qgKJ0z4tdLioLjpCUnJKzWxbicZ4fsKqXuhAveG7K0c5M2wiRnjZbPk+xdQZt5BEa9rPzAlYES/ZeWfDUFKd9XXZ59fCLefmtIzIZ7pN3Le3nkWRK8G26Z8HUuoi7JwNTzh4vzoJLZw8dM3i6C7O1Oh85OrX9+FLa0bNCT97dLAzBV2W4HS+02PSh7frdI6vmoxNr3WkVROtC+WVZ8GJl9vAUBdUkKGGWOWtynMcFCEyxYn9tdLuomd4GpzCqH1vKw0C2y3FmGL2Hrk1tGJpHWwTvC4QoG0lK1ChnjwSqF+MVs/vr5naw1dGI+e3gdMMWCUlg31cFe2ouobq3MQZehBum1b+E4LDpVRx+WNzeKLDH1LLu3hYq2PmmWrIvITjbOMOd5betKYB7j1DcUQcL3Npac/wxC07QPC+yxmGE+37lZtSBh9uLWML3IThI3fTxBU54m6ljXuS20WGvBmgD6O+b2hBluL1RojWs8lsenpU0h8tvQ3Cywt5kjBf7HPp4XzprqGRW9RuGdJISZww1hM84Db1lOV2l9JssOGXR5KnsbYuQ+p97glARZpOTudCGk3aaGbshtStxcMkUl2DdMdcM3KaVlAwjx4KhfReQtgj7U197vjBiDffQPg/K4aYqaingSwhOr+Hu261C+mf3i2L5/ctyMJ+OcuglJUM1j/1X9a+UvLXNJATfQ8M9GPBq+GZQqGvgJiH4DvrYQZjdWpqhjR59jdj5fiD1JcO9BUY3D+atmzxf2OZfHrcQnCTgnkJvRo+v33cWvCRe/Kfx2Jq+aNIvR1LCJ93aA7OKeC0OPWzpO+lE4+ZiqH3LxnaPYBNsDx9Rd19MreF2wnHFQzXkK6LbDlizLpSrscuCE+tj9Yt1q9zlt0lp3s6SQTMoPVWWAvEcNY0bv4nT9dKbswJuXOhMzkVbm+H+BP9i3LOXbCou8Kx7ypiBFW4t5hihN2QBt5qEFtwHillPy90JHrLiwIrGpHnXVNot32yKCYOZvP7F5o+/wdPA+2217h2qF6SP56XA7dmp4rgwOXDkmh0QjeSW8M3A1h63ny0L953X8/Ipx3ZJpnmc/Zrm845TFucpTBIILYP8g8NVo2eOCmO2FVx+kOUpuwSWzZ6P5OHbqZlulvCUVBESGsEy+YXq/x56Iti9imsYlOaCp8zcQnv+py1LjdtlaB4+mKfMDEubay/sALTCXXqq5McGzKm9hMKsEjQPESbrviBXCZ3by5O1IwBGjDGLehYaypxir7tKRUktIftKHH0Pf6LqTiJEX1aqzF/gAsAVI8zQb92JgnR2JHvFJed2apVBLfRtRERVXejZ6qC00l66Oy9QbA1+ICtQPAkph/ZWyNrpr7kwQ2UQxqaX+KctqKonP/HMOGyZtcaEP+rJX9eNJgQx62xDa7VS9l5Ae5u5XNM0Ja2MsnHr2Iy8LPGdZYPbDpXjJ5kXmXHtNqVRpUr7WfzLlULCwrO0tfCr2A3QvTiwivca6MdRFXagE0naRVGkaWUZZdk0QeC2COu6vl6v7f9D8dcgaJqyNKwqTdvftTtZZ6eW/d6+oP3dwgpib0ODpzreJTBmJIEf3jEoo5C4Zy2gad3wCAw/v/3e0s8VIkkjuHgUMbzqt4NppMOL3hv9u0qNduhWS5k+03SE5a6Ac+2deduYWafN5xwq4aF2q5xRT0J/LVyUNtwytjVVGG4x04TzFXryTew0nqfvnVuHlQv711uYnq0cXRgsVfcxwi7nrbs9e9v4oJXQnd6FuU1eWlVh29AZ89E49id5D7zvPxpMr3BHYNtFZZV54/bO1fmdSH8CtXNu0dm8xPE1dIOWs2FZVlUNTkEZ3EhVtT81Wj6BG17j+GKeo86Fbj5e/wBHGtm0W65bMwAAAABJRU5ErkJggg==

 

            Je me retrouve actuellement à préparer des cours de lycée, alors que j’enseignais au collège depuis six ans et que mon année de stage, certes alors au lycée, s’était faite avec les anciens programmes. De surcroît, je serai dans un nouvel établissement scolaire d’ici une semaine. Pour l’an prochain, c’est donc du tout neuf de partout à préparer. 

 

            Voici une bonne semaine que je m’y suis mise avec ardeur, après y avoir bien « songé » durant l’été afin de ne point me trouver dépourvue lorsque la rentrée sera venue. Des heures de travail devant les livres et devant l’écran, non pas tant à creuser des connaissances qu’à concevoir des séquences qui respectent les programmes et échafauder des cours construits. J’y travaille consciencieusement. 

 

            Seulement… il y a une difficulté contre laquelle je me bats : non pas celle d’inventer, d’imaginer des supports de cours en soi mais plutôt le fait qu’actuellement mes cours ne sont pas « adressés ». Après 6 ans au même endroit, les cours ont pris chair, ils ont pris des inflexions de voix, la couleur des souvenirs de visages, de regards perdus ou malicieux et, même quand on ne sait pas exactement qui sera devant soi à la rentrée, on a appris à connaître la saveur unique d’un lieu, son histoire et celle de ceux qui y passent. Et là, soudain, ce n’est plus le cas et c’est difficile. 

 

            Alors, je me bats contre moi-même ; je crée des supports, oui, mais je crée des cours dans le vide. Oh, j’ai envie de déployer enfin mes bonnes vieilles connaissances universitaires si patiemment acquises et dont je freinais tant l’expansion pédante au collège et, en même temps, ce dont j’ai réellement envie, simplement, c’est de faire découvrir, goûter, savourer pleinement des grands textes à mes futurs élèves pour les faire grandir. Et cela, je sais bien que mes connaissances ne suffiront pas à faire partager un amour des lettres : il y faudra de la voix, de la passion, des réactions, des questions, des contradictions, en bref une classe et des élèves. Pas un enseignement en chaire mais un enseignement bien en chair (et en os). 

 

            Alors, je prie, je demande à l’Esprit Saint de m’éclairer, un peu, pour que ce que je prépare ne soit pas trop à côté de la plaque. Parce que l’enseignement, on aura beau clamer toutes les théories que l’on veut, cela ne peut pas se faire avec de simples silhouettes imaginaires mais cela se réalise bien avec de l’humain. Et je sais bien que ces préparations de cours, sans relations humaines, elles ne servent à rien et que, pour paraphraser ce bon vieux saint Paul, sans Amour, elles ne sont rien. Et l’on n’aime pas quand on aime dans le vide : pas d’amour des lettres sans amour de l’être.

 

 

lundi, août 19 2019

Lectures estivales 2019 #2

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51EDLwy-n7L._SX319_BO1,204,203,200_.jpg

Tu m'as consacré d'un parfum de joie (Cerf, 2019) ou quand, après le vêtement dans la Bible, l'excellente Sr Anne Lécu s'attaque à un autre truc de meuf, au parfum ! Plus sérieusement, si ses angles d'attaque sont inattendus et originaux, ce qui n'est pas un mal, cela donne encore une fois un livre réussi, à encenser, car profond, nous permettant de lire autrement les textes bibliques par une attention à des détails qu'on laisse souvent de côté, jugés volatiles, et qui permettent pourtant de donner une fragrance nouvelle à des textes enivrants ! Plutôt qu'en parler longtemps ce qui serait entêtant, je préfère donc vous partager le délicat fumet de deux extraits parmi tant d'autres de son ouvrage odoriférant : 

Une autre lecture du lavement des pieds, en lien avec l'onction vétérotestamentaire de la Demeure : 

Le Christ met ses pas dans ces textes. Et lui aussi va verser son sang afin de consacrer la Demeure et tout ce qui s'y trouve : le corps de l'homme, la totalité de la vie de l'homme, le monde de l'homme et toute la création, qui reçoivent comme une onction par ce sang versé. Au cours d'un repas, alors que Judas, son ami, vient de le vendre, Jésus se lève et dépose ses vêtements et sa vie, puis il verse de l'eau dans un bassin, et se met à laver les pieds de ses disciples. Il les lave pour qu'ils aient part avec lui. 'Quand ils entreront dans la Tente du Rendez-vous, ils se laveront avec de l'eau afin de ne pas mourir'. Il les lave pour qu'ils soient saufs du sang versé. Et il lave les pieds de Pierre. Et il lave les pieds de Judas. Il les lave tous afin que tous puissent entrer dans le Saint des saints. Le Christ, par le lavement des pieds, lave les pieds de toutes les femmes et de tous les hommes de ce temps, afin que tous aient part avec lui. Il les lave, non pour les servir, mais pour remercier son Père du cadeau que nous sommes, pour lui. Au moment même où son sang va être versé, le lavement des pieds permet par anticipation que nous n'en soyons pas éclaboussés. Il porte la condamnation sur ses seules épaules et nous en délivre. Mais contrairement au grand prêtre, il ne rentre pas dans le Saint des saints, car il est le Saint des saints. Alors il sort, hors du sanctuaire, sur le parvis, et se laisse emmener sur la croix, nouvel autel, hors de la ville, pour rejoindre les indignes à qui il rend toute dignité. Là, son sang oint la terre et consacre tout l'univers, une fois pour toutes. A partir de ce moment-là, il n'y aura plus jamais de sang dans le geste de consécration. Nous serons désormais consacrés dans la vie de Jésus Christ, par son Esprit de joie, et par une onction d'huile. La mort est morte. 

p. 122-123

 

Sur la prière : 

Prier est une forme de don. Il n'est pas question d'efficacité mais d'amour. Celle ou celui qui prie choisit de faire une entame dans son emploi du temps, une entame inutile et pourtant essentielle. Il est là pour les autres, à la fois pour son Dieu qu'il cherche et pour ceux qui ne prient pas. Il est là pour habiter la respiration de Dieu et la faire entrer dans le monde qui manque parfois d'air. Les mystiques du détachement seraient vaines si elles n'étaient pas en même temps une école de l'attachement : prier Dieu, c'est aimer le monde, et ses habitants et nos proches et supplier le Seigneur qu'il soit présent à la vie de ce temps. Lorsqu'à l'heure de sa passion Jésus prie son Père, dans le chapitre 17 de l'évangile de Jean, il assure au Père que ses amis sont fiables, alors même qu'ils vont le laisser. Ce n'est pas une illusion, mais de l'amour qui croit et qui espère en l'autre. Notre prière, calée sur le souffle de Dieu, nourrie par lui, nous apprend à croire et à espérer y compris quand il n'y a pas de raison de le faire. Si nous laissons ainsi l'Esprit donner à nos jours son propre rythme et son propre ton, qui sait où nous serons menés ? Il se pourrait qu'à notre insu, notre vie exhale une belle senteur qui donne joie. 

p. 141-142

 

Un feu qui brûle, une eau qui lave, un feu et un baptême qui réunissent

 

 

 

C’était l’épisode de la mini-série « Sacristie » de la semaine dernière mais j’y ai pensé ce matin tant il pouvait bien correspondre à l’évangile de ce dimanche qui parlait de « divisions » et, en même temps… ne parlait-il pas d’union, comme dans cet épisode également ? 

 

En effet, Jésus y disait aussi « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême, et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli ! » On sait où ont puisé les inoubliables paroliers de la chanson française Charly et Lulu pour leur puissante chanson : « Le feu ça brûle et l’eau ça mouille ». 

 

Car le feu brûle, le feu purifie ;

Car l’eau vive polit, l’eau nettoie. 

C’est au feu qu’on vérifie l’or dit l’épître de saint Pierre ; 

C’est dans l’eau qu’on lave les plus belles choses pour qu’elles rayonnent. 

 

            Si le feu blesse dans un premier temps, une fois qu’il a pris, il se répand comme naturellement : cela n'est-il pas la même chose quand il enflamme un coeur, puis d'autres, de proche en proche ? 

          C’est autour d’un feu qu’on aime se retrouver amicalement alors quelle possibilité de communion si les cœurs brûlent de Lui ! 

          C’est autour de l’eau qu’on vient s’abreuver, qu’on vient même parler mariage dans la Bible si souvent, alors quelle possibilité de communion si nous savons vivre de l’eau vive de notre baptême ! 

          C’est aussi dans la redécouverte de nos fragilités respectives, comme dans cette vidéo, qu’on retrouve ce qui est le plus pur, le plus vrai, le plus nous-mêmes de nos vies… et que Dieu s’y révèle, sans fard, en nous aimant jusque-là et en nous donnant d’y aimer vraiment, en laissant tomber toute la superficialité de nos divisions, pour avancer au large de l’amour. 

 

samedi, août 17 2019

Comme une brèche sur terre vers Lui

data:image/jpeg;base64,/9j/4AAQSkZJRgABAQAAAQABAAD/2wCEAAkGBxISEhURExMVFhUWFRgWFRcWFxcWGBgYFhoWGBkYGBUdHSgiHx0mGxcVITIiJSorLjAuGiIzODMtNygtLisBCgoKDg0OGxAQGy0lHiUtLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLS0tLf/AABEIAKgBLAMBIgACEQEDEQH/xAAbAAABBQEBAAAAAAAAAAAAAAACAQMEBQYAB//EAEAQAAIBAwMCBAUBBgQEBQUAAAECEQADIQQSMQVBEyJRYQYycYGRoRQjQlKxwdHh8PEHM2JyJFOCkrIVFhdDov/EABoBAAMBAQEBAAAAAAAAAAAAAAABAgMFBAb/xAAoEQACAgICAgEDBAMAAAAAAAAAAQIRAyEEMRJBIjNRYRMjMpFCgfD/2gAMAwEAAhEDEQA/APMun6lrF1XQwykMp9CM4NetJesa/TW73h22InxpG0ofMGJjnADc8CZxXkWqtFW2sCCpIyIIIMEH0+lab/h7qB4ly077Uu2yCIJJK+hBxK7hMcYxis+iy66t1y5pXVdKym2djMRLSPIu2DwfL25GcVfdTQ3dtxmTMyQDDSbYGSexJEe9VmkQPattsEFwyg+Yeqk9sAYHtTvW9ewe3dW4VVgq+HtyxLABwOxDNbH+INS3ZSLnQ2/ARRshAV2gHADcfcHGPX6VWfFmvNvdaUmbhbfx8pOB9Ix+alXtY8GSpM7WAnzNnEZlTPM4rKdavb7znODtEwT5ccj717eHi88m/R5+Tk8Ya9lfFLFFFdFdo5QMUsUUV0UAJFLFLFRuqYtPBgxjtPt9+KUn4psqKt0SttKBUb4J66q3FsagKbbAIGIGIkrIPIyQDgiYmOL7rmit2r3hKSGZd9tTMOnfaT3GZHP9/Lj5kZOno3nx5RVrZVgUQFcBRAV6zzCAUYFIBRAUDOAowKQCjApgcBRAVwFEBSA4UQFcBRAUAKBRgUgFGBQBwFGBSCiAoAUCiArgKMCgRwpQKUClApAcBRAVwFEBQBwoxSAUQFABCliuFLFICq+O/hnx/wDxFn/mY3rgbgcbh335H1Hvzi/h/VPpbhHDZUhl4YSBIwcHmvSdY+5CLiFQzqWEgEb1knMfKcxVB8V9CuNs1VtS7gDx4GMYDgcwMKR7L7mvnGdtFidGGUIuNgQhj5fMBsaeTgqp7cn0zO1zW1/eMQBbtbR/3sycD2KLj3qp6Drd2lfzSwRmiAYgBQfeSvcUfX9JNuz4ghR53VIjeBbUD3mWPbiamMW2W3SOOvCq5DjfbYeUYkP3B9YafzWdIp69dLQMQOAAOPc9z7mgiu9xcDxR32zk8jL+o9dICK6KOK6K9R5wYrooopYoAGKquvzCehkR74z+Jq4iovUbO5RPZgfyCP7isOQrxs0wupozCWdoM8yK9TtWbeq0dslF2mHgs0JdUgSjTKAxEDA9+D53qre64qDk7QOOSYFb7oWqt291hfm2zDYVgT5QSYIhdvPpHIrjM6aIOu0JUkqrbe+4ZUzkGPT1qIBW9ewt6yxEYYkEc7hEiD7iI9VzisZesks+0Sgghl4IJI47EEQQeDHqK6PG5Xl8ZdnjzYPH5RI4WiAogKUCveeQQCiApQKICgBAKMCuAowKAEAogKUCiApAcBRAVwFGBQMQCjApQKICgRwFEBSgUQFACAUQFKBRAUAIBRAUoFEBQAgFEBXAUQFIRwFLFKBSgUDIHUtebpulASqoCA3MwCRE/wApn7ipHTL7Nat3BCqF2EcA2zz5QY4CgiO3aq/U6U2LLFjsLsUtxJgYVPTMwT9/SaHSIyWtjOdxIVSB/CDtDbfTvmvnF0dsldKRLL39Mqgkv+7mIW0w3Bc8kEs32NJ8WkgW1mVYTOc7RjHY+dp+oo9HpUuvsed9ogMFOSxVmgx6Daf/AFCl+Kr4e1YIAnzkkCAJ24jsfUHgivRw/rL/AL0Zcn6bMvFdFOba7bXdOSBFdFOba7bQA3FLFHtpdtAgIqL1Nf3ZPpB/BFTooNRblGETKkfpU5FcWioupJmN1F+WJ9BI7dzWz0YtG4pZ4MSNxZLiEqm2TwwBEzPeKw5ifbuRnB9prbXLNpktJvBdhsRiN0FYVic4G7dj2+1cBnXRuvh2+BbNtoKwu0+7SD9t2Ipb+gFtriqFKuQVXtOFYFo5IxJn+4z3wpbuAEufJkAryCGJIIPadsHtA9a02pvh0JMgRKyCplO8GDyDzFTYzO67orIC6SVXLA/MoPc4yPf9KrAK1WnHj7NQvMEAq7EZAG1l/lie2CJqr1OhUgshJIkke3+P9RFdPj8y34z/ALPFm49biVYFEBRRRAV0DxggUQFEBRAUACFogKICiApACFowKICiAoAQCiAogKILQAgFEBRBaILQIQCiApQKICkAIFEBRAUQFAwIogtFtogKABC0u2jC0u2kBE6rohfs2yxMrdFxNpIEK0FZE4Zd35HtXa7SYCqJLucgZHfA+wP2qq+EtY7W1VihAUoCOVgSJzk5j/etDbBL3GIMhSxA/mByOf8AWfavm0zuURtDp9ly6xA3Z4AkkEA5ESNqpE5qRq7iMbW8DzMbbzxkMQxxg+X9fan9Jph4YcDaZcvzILf2wPwKgLfVwCQY3byQIMCY+vmKf3q190Iyz2ypKnkEg/UYpIqRqVG9oMjcYPqJOab219GujiPsbiu205tpdtMQ1FLFOba7bQAG2o3U7zJaZ0EsBjv3EmPYZqdtpjX2N1srGGgGCAYnJHqYkxUZHUG/wXBXJIwAaTJ5Ofyf96tPh3e1whc7UaQeAuOD7Eg/rVv1H4Le2BcSbibCWIYKfUYI4jvPr7TL0fRTYQ3Vd9u0Myxm2IkuCILcLwP4SMkVwpSR1Uib0DqZseVwSgLyIJMDOYHqDn29q0mr1aKFuIQbJI3gmIDbtwyQBxVLoiLhfBCsuJEQMSIOQPt+kVX6XUu2p1FtiXVPKtrEbSqy2eT+8gzj+tZWaUPa7T/s1sXdNc3qbm5wGmUYMd4EY2x2n5pPAqZrNexIurDKvzxBgNM+UfwDJnkRUrS2LD20dECiFLIBsmCR2wDErHsPam+q6fw7iIFGx5Rp/ikGCpjB+bv/AAn2p2IJLLOoZwA20SQ0hjBIjvxEE/pTG2i6T1DclxD86FNwGQIQqccgcjuODxT1u2z8S2MAScD0Peuhw+S7UJHj5OD/ACiMgUQWj20QWumeAALRgUQWiC0ACFowtEFogKABAowKICiC0ACFogKILRhaQAhaILRAUYWgAAtKFowtEFpDAC0QWjC0QWgBsLRbaMLRRSAz3w90BLaM1t2ALhk80+RoEE+hD9o4MzGZxZgtxyxJI820mCMfIPWQRz2iBUXQW2XTKpHm4DRgtbmDE+u0mY47kin+hah7jtauAblS3uAiAzbpwOR5kP4r5xxO6mH0S81zS7XYtvLhTwdpJAxxwT37d6l6NPDYoFkxtQfLx2GMDHPtU7TaWJSPL889snEfahDzcVuGUxBziJ789vuaaehNFZ1TpSeALija9sAOI27ohSdv4+mftnNtbvWOhtPv2kQ8HEz5jtweRkeuD98Ttrs8GblBp+jm8uKUk17Ggtdtp3bS7a9p5BnbShad20u2gBrbUDX3Al2yxcqCXUj+EypIJ7/MqiR/NVrtrMfFKbL1m8BPseIQyR9DuivPyvpM24/1EajT3L/7HDfPDBf4xPY9/UHEzB+lSNGVVwglZQnYZAiDMH0nEds+1P8AS9hs2wQdjQRnJBAZQZ77doqRZ0AC7AZgHb2lTPr9BXCs6zRGdDu2wCuPMIiRJMn/ANK/+41nB0t7OsNy2f3b2vlB/iTYnvyJI/7TWltts3ruiROTO08CO20wP1qv65o1NqPDXcrMyAwIIGCDI7E0Csbu2WS4AjBEZTKlRlsfxTiRt7HipVy/uAt3QSQwYMRtAn0Pf+E47ihtuWVSwEjaY8xXcCCSpMGIDAD/ACoepnFviA645wpLZ+4+9JFMd1Witq73La+a4m1owCpwCR68D7Gl0N0IEJlJbCjhmIMsCcZE/cVGbVFlBYFQIVgSMywyREzgDPoOeKd0vT2lluvKOfLjyicynoc8Z5/CixyRaaordG9Uj1bgNMg47EGO/fvUMLTHT2NpVtuQR5gGg7HU/wABPf5eTOYHtVhpbiXFCwFuKCBBJ8SCcgHMx9/7dPjcvx+M/wCzwZ+PfyiMBaILRW2DfKQY5jt9R2+9OBK6SaatHhaadMbC0QWnAlGFpiGwtGFowtJdcKpdjCqCxPoAJJ/FKwI+t1aWULuYHp3MdgO9V2n68lxCwKqc4JBbHoJ+lYrrnU21V03BOzi2D2X1PuTn/aotmxjifbv9q8GbM26i6PZixJK2bzS9aYPtchpaIwCuJHm4OCPT7VfaXUJcAKMCPY159rVdUt5CwsNtMnGIwYPl249jVl074gNp1ARSu0bt0q24DJkDBn6g/fE4+RJd7Knhi+tG3C0QWo2m6il1d6AwRMHse4mPWnvHEwVYH02k/wBK9Mc8H7PO8M16HIpYpUYHHB9CCD+DTgWtVJPozaa7AApYpwLS7aLAyXwpcdtOpuOw8G6SZMSGRCyuMyApJ/HEGrbQaZQTqUTazQxg5O8KSoPHpieT+c3pdQG0juWUm5dElSYMlrjLvIJA+f2ArddP07Jbt21CSU8oPBCogme8EjPoa+dXZ3H0Lb1qwkRDGJOG2CYgfdcdpzVWbbWbhg7uPN2JByAOwxEcCKtG0I2pBllAOdswBHB4yTVXrzuW4QSNimEM9t/6Y7Y/tX5F+Cw1OgFxT4QHmUiCCDMyJPryM/3rMajSsjbWEEdq0nRtTtBUCM+WQSI85g/cR+MVU9TuF7hJABGIHtXS4E3bj67PBzIqlL2Vuyu2VI8Ou8Oumc8Y2V2ypHh0vh0DI+ysx8bPHhLH85J7/wAI/ufxWvFusj8S2Be1SWiwQKoG4iZZiCBEj/X2rzcp1iZtxleRGp+FtSW01qM+RVYEwTAjmORFWN1G2hVPAiTMdh9sVE+G9A9mybancUbaTEZhZgSR3Jq41VvHiKsNEicGCCSJ/P8AWuB7Oz6KrxkfaHYq5uECcHyqxJg4IOcZ59qidW0TlRseSrhgTCk4IgwsckE4AMiKstVcltgUbSQYgAgw0EE8HDD7/iruW3W55WIUqbbQNs7gFkenJGMVSZLQVq8FUbWBUCY5iR3E4jd/oGndRZXkAxORiCDM4z2LelQtNpWDEEyQxO7Aldh2zxPHHt9qkqwk+sGBB/0Plb7/AFpMZG1ehURAyIG2ZgYJEzzkc09+0kIFJmI8siOQTiRjj8U2b0g3CCA21wJzwpwBwJXj/GmdA0rgfxSdpgeZRMDPP95pdD2yZb1SuCBdMKoMct5gCAcfLxmPuKganTDxRcVoxCzOGGJXP8vtPPNN2Eu2jvO1ttvaWYhXA5EmO8ExgCCeSTULXdZF6xcFtSGQl5BzAMqQecZn2qrF4kxbjWdSbxUQ/wA8fKXg7sngkiR6z6ittYsLcTeuJUMvEjElHM5M94H3rzHpzam6y3FRkgFgzEhDugYRgZEgccQeK0+l1jA+GHuo/Adyu1mlY9p3KGHBiQfStseWUHpmU8cZLaNE+mYcgiOfb6+lCFqZ8OdQFy2UZ5ZcOCQ26eGJOc+v0qF1bUsjhbNo3NwmQw2rmDKiW9O39K6GPmp/z0eKfFa/iGFrOfHWs2WPCVlDXCARy2zMkD6hR9zWm3gWfGbAAO8DzlCOQdvMVieqDTXtUL73lNoBIVVuFmABwYURnd/lNaTzwcfiyIYZKW0T/h74EDoPGum28btqqHhT6x34xiP6zr//AA/QA+Hd3mPLJQAxz2kd4ycjipuq+LNPeO1bTOACA0DdA/lEj8d8E1W9M+Kx4qzuGfKDnIBhCpYfSD/WvB5yPb4or9HotTpyV8PcpwRuQqRn3x35jiuf4XuXYa1Zgx+8jdCMSZ9RHGASBP0rZaX4h0zsBdSCWg7lJHrxEDn7e9aLX9SuKoezbOzaJA7QARAxHpJ9TjFLzd2PxPONL8Da61udSojO4NmF52gfQiD7etX1hmG0XlKYgt85Ed3K+UHPGI78Zhda+IbhAV7lpAuYJLcQASFwfl4Mc/Ssle60xJKuWMzJ4Pf1O4+5Jqu+yejaavwtxEwV8zcRBMcd/cgfU1RHquos3CoLXCXwsb02ZJyMrEDIEGe3estdS1D3Bc3ISFIYOMBDyQBmInjiPxOHW7R8tpFtkecMwZiWxPvIz6+kUKUo7QOKl2XN/wCKRZG6/ZuWvTliTEwMDP8AoxVX/wDkFP8AyT7efMe+OfpNV3V7zvaZmTeduGUGAQZ3GPrz6Y71lntCchQRyASBPtAraOWbXZi8UE+jb9e6UjDSaYwltjvMRtPmBZdvaNy5H833HowVdu07gNpUMcFZHHuYFYHq1+017TgkG5bW5cMsNqg+CttTE/8Al8D34mt3o0IVd+SQAxHBaApb2rlrWjoMj6q5bIYhlJgoCCAQ6g4PcZHBqp12k3HytDCJH6GZGR+nNP8ATempae40R4lxmdjtO4kASDyBJcfamtZprpu748hQxB4YduJzj/U07CiJpdaVOwiAzMGjsSeR9Ruzn9KPWhmclgQeYPMcAnH2mlLFG8UpPlVWnjBAPHELJ+tGLrI4MxiN7MMAjHeImBGftNenj5/03dGGfF+oqsibK7ZU1LYZd6mQw3KYiR9O2IMUHh12YZYzVxOTPHKDpoi+HS+HUrw67w6uyaI3h1gPiw+FrC8jKo57xHlOPov616T4deW/G1xW1jiSANqkgTwq7oHtkV4+a/2/9nq4i/cPZel6NhYLtEgs3lyJ2kA57H3/AEpjW30dGQfu2A8rQAB7/Sealam8RYVYwyrOZksBj8zn6VTnTgMd9tmtsCGgnAJB5Bn/AG+tcZLR1LAV2AG4SZXKrBHlLepnmMetN37C7yBjMrzjyx9ODR6sFc2Va4pgwTntBE8kCJ7496ZuXmLk/Q+0ACoaotOyJpF3NuJjfbyJGCMEgf8AuzTvhjwiv/dB74OOScjP5PrTNhCAwEDbwRx82f7+2RTOodotAGJvKDGeckGPUoRwckUXsGtEZumv4reebQt+cMM4JjaRiT6AAc/YNwXYtsFQEZkA2yxjgj1mRj1q6fVySitlgd3oAY+Y/X+lRLGltLdgKCyjbugcHKwfTM/fvScilHogo51BVkXyMhDhhBA7bffzHP1NRtfoRbUlFQDCsijLAqRkd4G2f86lazpV1W3C7ABkq3yksxxPbsoqF4d0FXCgMS+9LnOBbUcH5Zgz9BGcUSUv7eyDwxE4xPkIjBjkEY4+/aC0SXr4a25LqD5SzDDDI/6oweMY9iKb1ll71wKLYUjyx8skzHPcgCBNVt/TXVfbteRuwQT8sTHsJFXRFmt6Zr9VZZzsk2kV4HAgecHgxtc49OK1mm1EhbqIxLEOyEkkh4UmeZEL+BivM+m9QlxvPnjYGJORB8sk/WPQxWg12tuLZuXFuSGTcBDD3zPdSpj2EHim/Ql0z0PV6S26OJZLm0AtAUkEiAexInv69q876501tMSDYbwyBtdQ0Yk+8DIxxig6J8XQ1nd8wIVyxw1qQczyyktB9GI7CvUrVmzcUhWlHAKgQQMAAqPT9P1moypiaPKtBZ3KLitsYsodSGjzYV4+piaXqPTb5dG2q5B+ZT5s5BYGJ5Bq/wDib4eFvCkK3mIEnayei+gkn6T96rdFfuFdsHcm0n+cBiYkHvBA+n2q2yKI9/WlGG9WX1kgj+Ly89pmD60FvrbEgJuJYHbtO07hG0hgewn/ACrVXejW7iBioa2xlgSGgnIJ7xB7e8003w+q7RbYoRPlAAVs8Txj096IsGUHxB0VSgvKztdueY2gk7QJLs7DjIn0z3GazOluKGEDcO/YfSa9p+HOmqt3aGcpc8ty07BlED0In1g8c881A+K/gCzcfxbYNskAnZkfVk+x4M+tWpkuJ5jevN8qDYPbdJHvJPHtTVtNi7gxVgQQe+Dz6Vp3+BtYtwooR4JkhgPbg5nvirLTfAV1f3d1QSTiQ20TjnaR9jRYUROi/EGweG9h3DiRcBBGeQZwImPxVovTND/OuMALtaB2EspI+k4EVc2PglbYLXWL8gKNttYOJ5zyDGP7VVP0Hp5+ZLoMfwOQCOxIZpBIjGfr2DT+wUV2l+Ef31x5YFmDyZ8pJYwSDlYx9/atvYe4UQt8wA3fww2Cxz2kH7VV6/4hs20bz22YKpBIJBLySsDIO3M8DcKtumXF1FsOhkERPsMH+/5ryKLN2xvpi75Q4J87AxOSQP8A4kZ/l98yr1pCi3WJBUzAyZaVPP8A3EcVW3OpWbNxlMm4xUsNwHylQBH8sDt6z3p+1r94DIqkk+vGGlvQj0/1NUKxzW2VtgBRIkbshYBkbiftXnfX7h1N86ezlEEsF5kwDuHI2kxHYzXoLhTtN1oEbZJ2qZ24JPcGf1oOmdPW3qGvXjbL5WyYIcIxOGiAwEiDHc8TlpAM6eyfDCrkADAzAAgf4Umk0xuMQswBJaDtyYAnufapnxdp9LZ0mov3Aw2qT5WZWZp8igg/zEAAyBPFYH4L+LES4EdmtB42IxO2Zgjcx52hY7Tu4Nb488scfGJhPDHJK2bi7051zgj1H+HNMGzHap2k6mr3WtbytxeVZiCBOCoIAYfPJH8ooOratLP/AD7gG6Cu6Fz32jnI7Vvj5kupIxnxFVxZE8OvI+t6df8A6kygY/aF5P8AMwLT7SSa9g6bq7WoDG1cVtpyAQT9eePesYdCy9ZckeU+G/bK7UBM9vOp/Bp8nIpw0Lj45Rns318hF2kDI+U+bjyx79vzWZudR8S69lZVVhS6zLFtym2pPBGDOCCR3Bqyu9VW5dK+iMSeYkSN0cny8d/esVo7DaW3c1O9rsEurqcN54fyx5fM5I+hrnpHus0zW7Lm20sGRsA4G8fbsN35NFqrbhJIBwp9o+5xyf0ounahblpoVrbLtZlcDzbhM+5w33pNYW2OqPbuKYMTJEGWEzgx61nIuJXaSD5YMHB9IJx7nBmnDbAGeID7hAOPVfaaf6bZWAscFSO5ECP6RUSxp22EBWBVNoBYZBhcEVHsv0RrzEal1GUKwVUAFWGSTGYO6T9uasNPa3bZ5g8cniP0iKoOq6cHW276AgjaLm2ZxkHjgggH2rRsCZ2/Ue2BGPr7UNbGnob8PxCC0bSy8kzCnEj13Z+woLtkbGiIyFgZAwMe+Rn2ohqBBJxgAkTgtzn0zNOsiEEiR6fbn9SfzQBSMX2F9oYhgvYYkkbpjIlczGD2qPpbjNFwgqd0bSZCyCBIn1MH3FXGsRY2SAIbsBOCCD/3AMfqp5rNeI1prakfMYG3yq3vDH5sqSZmRFNOxVRJ1mh0zSrBVO6TwAcgH3HB/NVXUtFFl2TcRDSFYnygw6xwRBH4Jq2XTnxUG4FgrEsyjfAYhYEciDn6TNM2jvtuiPlSSw4w5HHt5jwP7VotKzOSt0VCdCtiyl5GLwoJtEQ3EkSMHBH1IrUfDXVDbFnbKJe3KOAq3AqlV4/iXfn7dqzlm66AWiRLIvaRIGwCZ4Jz96sLN1btojPm86BTDLcWTK/9YJobthVI9HvXLd5PDuAEEGQe0gAlfp/hVHregEsdpMrA3DJHJQn1EYJ+neYi6bX74dyZETMrI+R8ehBJ/wDb6VN1OsOwXrbEMBIkx5W+YMARIjPIzHBq0zNoSy7jT+G9tiy+U7SAVBkA+449aY6XqrgbY75XDAyNwEgMMGDPf+tTek9TN1iZG4Y2sPmGcSIzIYQfSrc2LV9wXXjyFgdjgGCN3qBnPb8zomId09keCzSS+9QAfYBoBE+p/TnINlb6gi2w6s7IHAaNu9SOzA849OYBHump0KPp18JjuW5uBUh8qdpEzG7bkfQ1A6brPHBUCHKhXzCvtJgnuDmZHf6UxFnrdSjmWNsFTJKlidp+XAA9e9Oi8whoJWCZmCBjgQPXtWdtaTUWbYdSxe2+1FglghB3A8eWR/tV90fUPqLTNlWAAMjGPmjuDxToQ8uut3FJZQVgZIYn09z/AEpm506xOLNtvclv8fSKN9DCgGIjt+J9Qe/96iPopJ80Rj5R6D1aihnkOqT9ov3LVjSeC+/Y4Lu4mcST5VAyfL2+gre2db+yIEbYFURLEL9Tu/JpjqF79jt3tVfdWkgkjHoFRPv9P0rzrqvxLqeoMttdONqtyGwWgYLNCzHaazKPRepLpNcbaX0LLsS9Zuyy7hc3gqHABxAJU/zKe1Xmg6Na09oW7AIVZIhmYwc9yT9qwfwlcuW0fT6hFRgQ6JeiYbymOYU7RBjJmr/Q9ftWjsu3UCEFgPnAM523Qf8A+SO/bikMuLpkQxwDmc/T6f5VKR7YQZnPBBIBHdeYNQU1dm557bMxjtbfI+u0A+vrQ2kgysj1BFMRZpfLzaZFggwtxhDQRx82Cpn2qt1fwoiEPYt21AYsyPuZDM/KsGDM8DBipuk1RWQIAmDIxn681MsS6spBUk8qxEyBkEGQY9PSgDJ9W01rUr4B1FtbyqXt3l3fu7i8Hf68yARImsp0jo37W9rT39YWCBx4t2226RDDaHjyCYkmZJkCRW96r0PSWLbXrhuKJUDa7A9lgbp9uB+lZrp/R2uBf/ENvghDtEbjwSJkCeDPcU9CIlv4av6DUOxZSjJ4aukwwbY3M44ij1XVw723ZAzbvDDQFO7zsYAzIyTk/wBa7qVvVTNy4TBMg5YHuAPtx3FVt/T7gA/Ktv7CGIglZGBlh/tTEXum60wfa6BgeCMGDMmeR9vQVM6jprepstZ00K+cRtVgxO5WdcRmR6/cxkrVu5vNhWa6PD/c8OwXPzKpmQAJk/QnNW3Rr13TvbZk8o8t0wQywNo2yIJBMwealxKTEQarTsS9vaABhiPDYHy4fO0yJB4wRjipZ17XUFzwwijcO+QNpLA9xwMmtFav2gzFbglwYyO0SRmR8oxUfqL+UvdUNz5QVyRu+UkiDEe8fSsnHRopbM/pbgEAMYxgdiCQMjnJWj6d4qW2UsXZQCGKhSQwBER6ZFNatCLdxEDltQCBJkKQGIhv4T7Exxmm9d1B0UeJbe3EdpU7QBBdfKMe9ZuJaZaJeRroaFxyPXGweYd8D2p17IkXcmHIUQZ4gqPXkGPaq7p2vtFdwwTJiIwnmjd9waIhgiEjeFcsCIAXBGT7z789ommkDY/qLQ2sCCkuFHbCqsj6QCP96G7/AMvcCCQQSPSRz2xG6gbXnYykMJ83mBZcGD5vXjFWIsWthEMnlGVO4ZB+445qSuhvTnagJLH92XEDzECJG3Ocj81j+oap7jKyMCimWd1+Qt5Y4GdsY74+taJnuWjZ84ZB5Cwlg+4bZnsdy8e59Kna9QQwAndtaBGcLOPsPXn2o6DsojpLZA3DzIoVW3Q0CcFh9Tg4rOdT6giGbSgFk2MRGCDAk+22fvWuv9P32L6LAba43DmSsgfWStYXXWVteSRAye4nE/rj7VpF2qM56dkXSacuhK3DNvzAEEllJE7SO4ImP8KfW49plAYsXAYbcZbcoM/j80HS3z4oO22CUzgklcZ7D+47VM1ri2bRQDygxI7L5gJPYbiBV+yH0Sk1SrZaWckFpJInKlpj0JUirhutIAIAAZfLgdxPHHzVQ3lBXcsxdUC4P5X3ZjGJjH1+lXHSrK7LYe18oZSYJyc/giRSvQVsLpqKrHMGWMSQcbT/AFMj6mrXo3xZDgXV328A7h5leTAJ9Dn6RzxUK7oiMgZtnBJyVMTjjsP9Gon7IqMx8xS5HlXaQGkeZfeQD96vpk+j1Xo/xXon32bdxbRORKFBPBBPE++KmdG6VpVAK3Ua4OSjg9vST614vppyHQgkEAyFJg+XP82R/qan9P1T2XbxLkFlCSojcrZ+2QDtPr9qqxUe06nX2UZQxG6CQWO0ECJg1V2viZPDkvb3d9qsOxMAE+o+leU6zqxYG07wNxBdRkE5Vt38IaTPvzNUGk6k6X7dt2lGJBg7hBwrKeQcfKf70xHpvVPid7hKoSAJki555QmYUCBgj81V6v4vvttIFseUZNxULZPmK7sf5Vl72mPme3cYEhtp3SCYkFWmVYDlD7EelYm3rdwknPeqsVHu3Xvgz9ss2rV9LlsBwWNu6gVYVvMdymcmB/3VS3vhDSKw02n1YLiYS4AVkdt6gQ35yeKp0+Nrb3bl0FlUMUSWYlrY/iLEkgnmPSBUzp3Wb+pXcmhe5Z3hQY3qWJB80rHJ5qasqyh+OtXqrF6wuptIjW0e0lxLguG4sIfMvzCDnIHzmu6f8ZsU2MNOxiNzIpf/AD7c+ler6jpFm7b2X7aMIAK3P3gULMBD2gwMen3rD9Z/4T2XLNavtbU/IpQXI54bcCVI4Bz79qhlWUa/FWoUNsvMqzIVmLczjM4ycewqDf6/e3Bkv3Nw9HaPx+Kc/wDsn9ku2xem6pZs/LaKDBAKvvFwgnB2xjnJFv8AEHwAj2/2jpV7eR89gncRj/8AWzCZ48rnvg9qQ0Vv/wB4atdh8QyvzCFKuO0iOeRM+nHef0//AIi6hbhNwBkLE48rKCZIU+gzg/msNp/Ftl0uId4OQw2spjgg8ffIqd0DQXdVeW0mJ5blVGNze8Akx3iKexaPVerGz1S0GtuoueHEEkPbcrvTyg482D/cVlNP1XW6VhYZVveE4VnVhCwTjcQIkAjjtTWivPodRqdNba7ctBtxBtbRbFyApYlSxJUCCIBwfUVpdV01r4N62dytmP4wZxIXmR3FUlZLdENfjef/AA+ptG7cx4bKoB7/AMEgxEiQZgGn+tW9Lu8lxkukAgMDtIOeR3xgyf6xDtaY2i0t+8ztOCyTsJCsQYMzwOKrW0VpUCznlGLFoInuTjnimkJsPQJct6hLrtuVd25AQN24EcxI/vWx0ehAspbWGthFAOTuj5d0847n0rIW9LvWJ9YjkFeR/eDVl0HrNywwR/Na808SJHY47jj60NAmX2k6dZY7HUbidwniR3HuR9vWrHUdJS6nm2kST51DZ7c5mfQjvWI1HxGl/U+GpgjbjIBkAEqeJnEew55rV/CfUxcVkLBgC0A58uMg9x+f1qfEdkK5a2sy7Nm35TLFWgc5zIM8EwPzT/Vbs24dWh7ZVgC38WCDtMcEZ+tWPVdKFlpIByVJkSCRx2+YD8xWXv6V7xmxcVDPALBtwEbXkxtIO71FZzh9jSMiRrdF4gD2/DDlOQYuKykQTyHBjMic+pkVmsN4AWhJZmQ/vLZWdwifEQlfmWQMcdzmr7QN4xYOqZtoyHaA26SIZomPlIzOaia6bar+9YbGE7l3GA08qRIk8EE/g1LRSYK2nUbSN3bymQSAJgHJOOI7n6VYagK4Tb/5ZAjymIj/AB5Hahs6wAsSQ4I3wUPE8zJ4AIiO1Pai5bJBVmAOQVi4uck7SCVB9gOfepoqyIGO3B5MmcYmSPwW/P5LXa1kOQSAqjBz2z2wJpNBft3fluI83YG2cYxg9yB6gTPpTPU9bbQEOx7q0Dg8jPYmODNS7GmLacAuwYFGABDjlhENMmMR+BHvjurdADnxF3KTLEjjcTPGe8kx7e89qddcZWS44CnBUQMqfrPI4qZpNa5TYgZnCmIyMZB2xzxVJNEtxZT2E8IFHAMDbcEAhjJIYDtzU+xq7DNtZUg4IOcE9u4MfoKhtcNwu7YJI+20R/hVn0f4aW41q87yCTIAgnbyJnvBzV6Ttk7a0Reo2Aql7cNbUhTHJBMrDdyrKRPPmHNL03q2pEqUlTDhYyF9Q1T30htah2WLau7LbU5B8MjdzxJmD9qZ6ncNshsGV/hyPNkwZiAYPFTY6JOi1J3KuTKbTMyGEciPSTP1qHqZtzunYXlCuY/6Y+ogTjMY7vlgxgsRtEgwG9ORz/r6VKuMMd/UEbgT3+oJ9v8ALTy6IozfXPGQjM4BU+qhgMwfmAK59BTNzWXLmwPcJCiBmMAYHv6VrbemS54bGYDypgY8rQDj3Ak8kDvWP630h7dy4V4klSMgDufoJFNOwaolWzdb94nhkozqQwy1toYhhEEGeMcU0eh2yhvK5VTBQNnbPYtzEjB9I5NRemX3I8sgjD4mIwDPpn9an6R/GQ2mXglVbhUGTA/9SjntVJkETpfUAr7buQeQ2YbI5/vVHqNMEZlEkA4PqDkT7xFXH/0m8Ln/ACn3D/pJxPP+da/SfDli4u66sPgGCRwB2DKB9IqkJmt0n/DjpybT4cuM+d7hB9ypMcfan26fa0q3DpVm6Qz20DMys8kAHewUfN6ikrqnsotrV649pTcUJegBgTI95IGMAHH+dM9SuvZUpuWSGCrG5jOdqKIYiRwM/SK6upVY0QbvT9HqbSeMpvEAw+27bIJ5KkAbB5R7YrO674N1GkdNT09ndQdxVmAuLmIViIcZODmMGaSupiNTf6ZY6gEu6jTfvQqgm4kMQJwYORJbkRz61H1HwnpUQMLXhi2wueSF/wDgvoCNv0rq6lQ7KTV9WZgUJhR2IzK8EmME99sDNKdOP2e3cVwDy5BgSfMIH0HA/tXV1aLohjV/4f1V+L1ohlbIYMvMwZkjvII9qb0/w84adQu21je4giPYxByI78V1dS9jotLPwgirb8HUb1MruuFTugFsbVAldp+wNRD0e1evA2tXbuABlddjCTIBi+CQCCVgQcmciBXV1MaRSdfu6XR37di5b23NoZ79sbkVCSqsqGCuFkgYMyJ4Fp074xa3qlt3LClHtsEu2xDXLiy0FTO2VAAWTlRBIwErqXoROu/FYclLtvZKTMyp4G2eQczEnCmCYqo6H1LSWy224T5mi2X3hdw77sqJnE9+KWupUKxnpfxAj3riWbBFq2T4hcrvV9xBMSTtJ3N/b1n9RZS3iOxKRu27VjBBEHmZE+nOOaSuqGWmWGk1FsE205KSrbRuEmP4m+44wO/YbGmW9bi7DW1geQMrB1BGSjNwpJGeY9M9XViajZ05tom4MWB80AbWBMyqluQPMRBkk8mltuoBRs7yFYEyGxEGP+kkx+ldXUwTMX1XSKt+6oHzHeABEeJ54n0EwPtV70zo9i2beWZ2khuEjygdv+r75rq6qb0Slsorlku7tgje0GeRJjtn1mrrptm2lsXNzCAS4kTMEmTHE8AR/j1dTmhRZSXHe6RuEkkwJ8qz2E8DArtaD2gRjgdv8a6uqnFJEJsmaZQAoaDEwxIUCRjg8DzDPp3qYhEoRmQTPPofKe4zPfj8dXVm9KzVCdSuFVCHcoYtCgETJiGPbmT96JenXJ8ImVuWyIOCCdx8vqMDIpa6qj0S+xem9IuIXXy7SCrLB8ycGTiGxNPaf4Ut2/MrXHJPl3RAOewA/Wurq1iZslWdSVlHMQcE8R6c5z9Kqupay2jw53GAQSRxmOBXV1MR/9k=

 

            Quand on est dans un environnement inconnu, ni spécifiquement catho, ni obligeant à une stricte obligation de neutralité, il faut parfois se résoudre à choisir si on parle de soi directement comme d'une consacrée ou pas ou s’il faut attendre un peu de mieux se connaître réciproquement. Il ne s’agit pas foncièrement ici pour moi d’un débat en termes d’identité puisque c’est bien une partie intrinsèque de qui je suis qui est a fortiori la source de ma joie, ni d’un débat sur la question d’afficher ou pas sa foi – en dehors du travail, je porte généralement avec joie une croix ostensible qui sent déjà bien sa chrétienne – , mais bien plutôt d’évaluer l’opportunité, à un moment m, du dire qui nécessitera presque à coup sûr des explications. Il ne faudrait pas que cela braque dès une première rencontre ou que cela oriente la conversation vers moi au lieu de le faire vers Lui ! 

 

            C’était un peu la situation pour ma semaine de pèlerinage en solo sur la via Francigena, semaine durant laquelle, après avoir marché une semaine sur le chemin d’Assise avec un groupe super, j’avais prévu d’être essentiellement seule et tranquille pour marcher autrement et vivre dans un silence certain le temps de transition que sont pour moi ces vacances[1].

 

            Et puis, les circonstances en ont décidé autrement le troisième soir après mon départ. C’était une fête patronale importante dans la petite ville du coin et tous les hébergements pèlerins autres que celui de la ville étaient fermés et nous nous sommes retrouvés à 10 pèlerins au même endroit. Du coup, c’est au stand paroissial qui faisait des calamars frits que nous nous sommes tous attablés le soir de manière naturelle dans une joyeuse ambiance : cinq Italianophones, cinq franco-anglophones ou les deux parties de la table. Vint le tour des présentations, un moment d’hésitation de ma part après avoir dit que j’étais prof avant d’ajouter que j’étais consacrée à Dieu. 

 

Il fallut quelques explications, mon côté de table n’étant pas croyant, et les questions fusèrent un peu avant un mélange d’échanges plus légers et d’autres plus culturels : une consacrée, ça doit être une « pro » de la culture catholique aussi expliquai-je quelques aspects culturels importants pour visiter mieux les églises du chemin. Tous n’étaient pas croyants ? Tous, sauf un qui était absent de la table au moment des présentations et que je retrouvai le lendemain matin après quelques kilomètres en train de boire un revigorant cappuccino avec deux des Français. Il cherchait à aller plus vite, il partit avec moi et nous fîmes meilleure connaissance : c’était un jeune homme venu d’un milieu catholique traditionnel qui était parti à la recherche de sa propre foi… et il était tout heureux de tomber sur moi ! Pas parce que j’étais « cool » mais parce que je pouvais témoigner (… je ne vous dis pas ce que ça donne en montée…) et répondre, ou tout au moins essayer de répondre, à ses questions. Ne pas le dire aurait été ici le choix d’une certaine tranquillité reposante, le Seigneur ne m’en aurait probablement pas voulu mais j’aurais certainement raté une occasion de Le dire, de témoigner de Lui et, là, je crois que nous étions envoyés l’un à l’autre. Je pensais que nous ne marcherions qu’un jour ensemble et puis, à sa demande, nous avons été compagnons de route pèlerins jusqu’à la fin de mon chemin pour cette année. Nos échanges resteront dans le secret de nos cœurs et dans celui de Dieu mais, ce qui est certain, c’est qu’Il faisait route avec nous et que c’était certainement plus beau que toute la tranquillité silencieuse escomptée. Merci, Seigneur, de m’avoir dérangée. 

 

            Au-delà du dire, certains chrétiens oublient souvent la vie consacrée dans les possibles d’une existence, ne voyant pas vraiment à quoi nous servons. Bien plus qu’un service que nous rendons, bien plus qu’être une composante du corps du Christ désignant plus spécifiquement la tension eschatologique de chaque vie, je crois, par cette expérience, que nous sommes cette part présente pour dessiner, malgré tous nos péchés, malgré toutes nos infirmités, et non pas tant par nos actes que par le fait de notre simple vie donnée des brèches vers le Ciel. Et cela est grand, et cela est bon. 

 

 

[1]Si vous avez raté des épisodes : dans l’enseignement, du collège vers le lycée ; dans ma vie d’étudiante à temps partiel, du bac canonique vers une licence canonique de théologie. 

- page 1 de 95